Déboires judiciaires de Dieyna Baldé : Enquête sur la carrière de la jeune chanteuse

samedi 28 août 2021 • 621 lectures • 0 commentaires

People 2 mois Taille

Déboires judiciaires de Dieyna Baldé : Enquête sur la carrière de la jeune chanteuse

PUBLICITÉ

Réussira t- elle à inverser la tendance, à se racheter une seconde virginité ? Secouée par deux scandales de mœurs, la chanteuse Dieyna Baldé actuellement en pleine tourmente judiciaire, est sous les feux de la rampe. Alors qu’elle se cherchait encore sur la scène musicale, sa carrière ne risque t- elle pas d’être parasitée ? Ou bien au contraire, il lui reste des cartes à abattre ?  

Au cœur d’une polémique aux relents sexuels, son avenir artistique semble aujourd’hui incertain. En moins de cinq ans de présence sur la scène musicale, la chanteuse a plus fait parler d’elle pour ses écarts que ses chansons. Après un premier scandale qui impliquait son ancien mentor, Mamadou Diop dit Diop Iseg, Dieyna Baldé s’est forgée une réputation sulfureuse. La jeune-femme, mineure à l’époque, avec la complicité de son frère Aly Baldé avait réussi à piéger le bonhomme de presque 40 ans son ainé. A l’aide d’une vidéo compromettante dans laquelle, on le voit torse nu, une serviette nouée jusqu’à la taille, tentant de repousser la caméra de jeunes impertinents. Ces derniers, jouaient leurs vas- tout pour l’obliger à assumer la grossesse que portait la jeune artiste. Le film de quelques minutes avaient fait le tour du Web, jetant un coup de projecteur sur la véritable nature des relations qu’entretenaient Dieyna Baldé et son producteur qui l’avait fait quitter son Kolda natal pour poursuivre son rêve de devenir une étoile de la musique à Dakar. Sur le papier, le projet parait plus que probable. Sauf qu’à l’arrivée, la montagne a accouché d’une souris. Grossesse, refus de paternité, déboires judiciaires, sont entre autres les fruits de leur dangereuse liaison. Les disques et autres, vont devoir attendre…

PUBLICITÉ



Lifting physique et musical après un premier scandale
On pensait qu’après cette déroutante chronique, la chanteuse allait probablement avoir du mal à se revenir sur la scène. Mais, c’était sans compter avec sa capacité à repousser les limites, à briser les tabous. Quelques mois après son accouchement, la demoiselle, sort de son mutisme et fait peau-neuve. Elle se paye un lifting aussi bien physique que musical. A travers un nouveau single intitulé «Dina Bakh» (ça va aller), où elle peint le tableau de la vie, de ses hauts et bas et chante son optimisme pour un avenir meilleur, Dieyna signe son come-back. Elle flirte avec les médias et n’hésite pas à aborder entre les lignes, sa mésaventure avec Diop Iseg. Sur les réseaux sociaux, elle affiche son audace, sa beauté et son côté jeune-femme libérée. Tout porte à croire, qu’elle s’est affranchie de ce douloureux épisode et qu’elle est fin prête à décrocher les palmes de la musique. Dans un style afro-beat, l’ancienne compétitrice du concours «Sen Petit-Gallé», explore un nouveau champ. C’est le chanteur, beatmeaker et producteur, «Brill 4 figth» qu’elle s’offre ce renouveau. Celui-ci, lui tend la perche et la prend sous son aile pour faire d’elle, son égérie. Tous les ingrédients sont réunis pour une collaboration qui va aider Dieyna à bousculer les Charts. Malgré une popularité entachée, elle parvient à dégoter quelques prestations et tournées. Elle en met plein la vue aux sénégalais qui se laisseront convaincre par son regain d’énergie et sa ténacité. Revoilà Dieyna Baldé, imperturbable et invincible ! 

PUBLICITÉ



La même rengaine une fois de plus…
Seulement, elle n’en avait pas fini avec les esclandres. Moins d’un an après son grand retour, la donzelle est une fois de plus embarquée dans une sombre affaire. Sexe, infidélité, jalousie, chantage, vol, sont au menu. Brill son producteur en est le principal acteur. Il avait lui aussi une relation amoureuse avec Dieyna. Malheureusement, leur histoire d’amour va tourner au vinaigre et aboutir à une plainte devant la division de la Cyber-sécurité. Le chanteur qui s’était fait chiper ses téléphones et ses clés de voiture, va subir des menaces de représailles de la part de ses «voleurs» qui avaient leur possession des messages des images et vidéos délicats de lui et d’autres jeunes femmes. Au pied du mur, il se verra dans l’obligation de porter l’affaire devant les limiers. Après une enquête rondement menée, il a été établi que Dieyna Baldé et son frère Aly Baldé était derrière cette mascarade. Les deux frangins auraient même pris le soin d’effacer des tubes du chanteur sur You-Tube, histoire de lui mettre les bâtons dans les roues. Une manière pour la chanteuse de se venger des tromperies et mensonges de son petit-ami. Cependant, elle était loin d’imaginer qu’elle creusait sa propre tombe et que le piège allait se refermer sur elle. Placée sous mandat de dépôt pour vol, complicité de vol, intrusion dans un système informatique, tentative d’extorsion de fonds, elle risque une peine d’emprisonnement si jamais, elle est reconnue coupable des faits qui lui sont reprochés…



Encore des cartes à abattre
Un autre coup dur pour l’artiste qui amorce ainsi une descente aux enfers. A coup sûr, sa carrière va connaitre un frein après cet accident de parcours. Et un séjour carcéral, ne va pas arranger les choses. Quid d’un casier judiciaire, qui plus est pour des faits aussi poisseux. Reste à savoir si après ce feuilleton judiciaire, elle réussira à inverser la tendance, à se racheter une conduite ? A t- elle dit son dernier mot ? Elle y arrivée une première fois, pourquoi pas une deuxième fois. De l’avis de ce coach en développement personnel et psychologue, c’est bien dans ses cordes. «D’autant plus que nous sommes dans une société où on oublie vite, elle a des chances de rebondir» étaye t-il ses propos. Pour ce producteur de musique de renom, la carrière de la jeune-fille n’est pas encore perdue. Evoquant de précédents scandales sexuels qui ont mis en de mauvaises postures d’autres stars du show- bizz, il soutient que la starlette peut très bien sortir son épingle du jeu. «Avec Internet tout est possible dans un pays où on fait la promotion des anti–valeurs. Ce sont eux qui s’en sortent le mieux et passent même pour des victimes» a t-il argumenté. Poursuivant son analyse, le producteur assure que Dieyna n’a d’ailleurs pas de talent mais, qu’elle a réussi à exister dans le milieu. Ce qui témoigne des aptitudes de la chanteuse à se fondre dans la masse. Une carte qu’elle peut donc abattre, une fois ses déboires, derrière elle…


L’ANALYSE DE KHALIFA MOHAMED TRAORE, COACH EN DEVELLOPPPEMENT PERSONNEL, PSYCHOLOGUE… : « Même si elle passe au pénal, elle peut-être réhabilitée»


Juriste, conseiller en Droit des affaires, Khalifa Mohamed Traoré a également les casquettes de coach en dévelloppement personnel, de psychologue et de préparateur mental Sports. Autant de qualités qui lui permettent d’émettre ici son analyse sur les démêlés judiciaires de Dieyna et sur son avenir… 


«Son affaire soulève plusieurs problématiques. Celle de la gestion de la notoriété et celle de l’éducation. Pour la poursuite de sa carrière, normalement, elle devrait pouvoir y arriver. Les sénégalais pardonnent et oublient vite. On s’est rendu compte qu’il y a beaucoup de ses ainés qui ont fait la même chose et même pire parfois. Certains d’entre eux, ont d’ailleurs fait la prison mais, lorsqu’ils sont sortis, ils ont été réhabilités. On peut se demander, ce qui l’a poussé à agir de la sorte ? Mine de rien, c’est une fille très jeune. Je ne crois pas qu’elle ait été préparée au milieu dans lequel elle évolue. Elle a été jetée en pâture par sa famille. Très jeune, elle quitte Kolda pour venir à Dakar. Et ce sont deux modes de vie très différents. Très tôt, elle a été mise sous les feux de la lumière, avec une envie de se faire connaitre. Auparavant, son éducation avait-elle été complétée avec des valeurs et des principes ? On peut fortement en douter. Sans compter la présence de l’argent dans ce milieu qui fait que même les adultes sont prêts à tout pour en avoir. Déjà, il y a bien une défaillance parentale au niveau de son éducation. Combien de parents peuvent laisser une adolescente quitter de région en région, aller vivre chez un tuteur sans un suivi ? Elle a déjà eu une première histoire de ce genre. L’autre chose, c’est que la notoriété appelle des tensions. Mais surtout elle amène des besoins. C’est normal que les gens qui vivent ce type de vie vivent avec des tentations. Il y a un problème d’image à sauvegarder. La gestion de l’image souvent va conduire la personne à vivre dans un univers de mensonges. Ici, tout est une question d’apparence. On veut maintenir un standing et maintenir une image qui souvent est totalement en déphasage avec les moyens dans lesquels on vit. Et, il y a énormément de tentations. Si vous n’avez pas une force morale, des valeurs, une famille présente, vous pouvez tomber dans le pétrin. 
En psychologie de la réussite, il y a quatre critères qu’on doit prendre en compte. Nous avons l’individu, l’organisation, son travail et l’image de la société. Si on prend l’individu, Dieyna est une personne qui vit avec d’énormes manques. Elle n’est pas encore aboutie. On lui a fait porter une identité qu’elle n’était pas prête à endosser. On n’est pas artiste accomplie à 16 ou 17 ans.  Même au niveau de sa communication, on en a fait un «jouet sexuel». Rien qu’à voir les photos qu’elle publie, c’est frappant. On dit que c’est le milieu d’artiste qui le veut. Dans son entourage, là, également, il y a eu défaillance. On se rend compte qu’elle est laissée à elle seule. Il y a le rôle de son frère qui est assez malsain. Normalement dans notre société, un frère est protecteur. Mais dans son cas, c’est comme si son frère, était l’entremetteur. Il sera le garant de ses deals. L‘organisation, c’est-à-dire le milieu musical, la production ou le label où elle a signé. A t-elle un plan de carrière ? Au Sénégal, on parle souvent de labels mais, sont-ils structurés ?
S’agissant de son travail, il faut d’abord voir si elle a réellement des capacités musicales. Peut-être qu’elle peut avoir du talent mais, le talent se cultive également. Au sénégal, les gens veulent utiliser leur notoriété pour réussir rapidement et être connus. Sans qu’il y ait des pré- requis. C’est notre société qui produit des Dieyna. Nous sommes dans une société qui met en avant la médiocrité où les gens sont en perte de repères. Par consquent, il y a de fortes chances qu’elle rebondisse. Avec une bonne campagne de communication, elle pet revenir et faire son mea culpa. Même si elle passe au pénal, elle peut être réhabilitée.»
AICHA GOUDIABY

Cet article a été ouvert 621 fois.

Publié par

Namory BARRY

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Ndiaga Ndiaye

Directeur de publication

Service commercial