Le pédiatre de la clinique de La Madeleine, l’infirmière et la nurse en prison

mercredi 13 octobre 2021 • 987 lectures • 0 commentaires

Société 1 mois Taille

Le pédiatre de la clinique de La Madeleine, l’infirmière et la nurse en prison

PUBLICITÉ

Les choses se corsent pour les présumés coupables de la mort du bébé Roya Saleh, samedi dernier, à la Clinique des Madeleines. Le pédiatre Hussein Joubaïly, l’infirmière et la nurse ont été placés sous mandat de dépôt par le juge du 8e cabinet. Le Directeur de la Clinique des Madeleines, Mahmoud Aïdibé, a été mis sous contrôle judiciaire.

Tout s’est passé vite. Très vite. A une vitesse éclair. Hier était une journée mouvementée pour les quatre mis en cause dans l’affaire d’homicide volontaire du nouveau-né Roya Saleh décédé samedi à la Clinique des Madeleines. Après avoir passé la nuit entre les mains des enquêteurs du commissariat de Dakar Plateau, le Directeur de la Clinique des Madeleines, Mahmoud Aïdibé, le pédiatre Hussein Joubaïly, l’infirmière et la nurse ont été déférés au parquet du Tribunal de Grande Instance de Dakar dans la matinée et présentés au procureur de la République. Le maître des poursuites a, parmi ses nombreux choix, décidé d’ouvrir une information judiciaire qu’il a confiée au juge d’instruction du huitième cabinet, Mamadou Seck. Ce dernier, suivant le réquisitoire introductif du chef du parquet de Dakar, a inculpé et placé sous mandat de dépôt le pédiatre, l’infirmière et la nurse. Le responsable de la structure hospitalière, Mahmoud Aïdibé a, quant à lui, été placé sous contrôle judiciaire, après son inculpation. Il est retourné chez lui après sa nuit passée au commissariat du Plateau, tandis que ses agents sont maintenus en détention, poursuivis pour négligence, homicide involontaire et complicité.
Leur inculpation intervient au troisième jour du drame. Cela fait suite à une plainte déposée le samedi 9 octobre 2021, jour même de l’annonce du décès de la petite, par le père Réda Saleh. Une plainte qui a entraîné une autopsie sollicitée par l’autorité judiciaire et qui a conclu à une «mort suite à des brûlures étendues sur le corps avec asphyxie secondaire». Les responsables de la clinique qui contestaient cette expertise, avaient requis une contre-expertise. Mais cet examen de confirmation n’a pas été réalisé. Les demandeurs ont finalement accepté les conclusions de l’autopsie réalisée à l’hôpital Aristide Le Dantec et contresignée par deux professeurs avant de retirer leur demande de contre-expertise. Ce qui avait d’ailleurs retardé la délivrance de l’autorisation d’inhumer. Un document administratif que les parents ont reçu avant-hier. Ce qui a permis au couple Saleh de procéder à l’enterrement de leur nourrisson aux cimetières de Yoff. C’était en présence de toute la famille. Roya Saleh, un bébé de sexe féminin, né le 7 octobre 2021 à la clinique des Madeleines, est reparti comme il est arrivé dans ce monde. La petite n’aura fait connaissance avec ses parents que pendant deux jours. C’est au troisième qu’elle a rendu l’âme dans des circonstances que l’enquête ne manquera sûrement pas d’élucider. Puisque ni l’infirmière, ni la nurse encore moins le pédiatre n’ont été en mesure d’expliquer au couple Saleh les circonstances de la mort de Roya. Un bébé né avec une jaunisse (maladie qui rend la peau des nouveau-nés jaunâtre) et placé sous photothérapie (lumière UV), sur prescription du pédiatre Hussein Joubaïly. Mais le nourrisson rendit l’âme après ces séances de photothérapie. Son décès a été constaté vers 06 heures du matin. La nouvelle de sa mort a été communiquée à ses parents après que ces derniers, inquiets de ne pas recevoir comme d’habitude leur enfant en chambre à 07H du matin, ont multiplié les appels à la nurserie et néonatale et couru dans tous les sens pour avoir les nouvelles de leur petite. 
AIDA COUMBA DIOP

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 987 fois.

Publié par

Namory BARRY

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Ndiaga Ndiaye

Directeur de publication

Service commercial