Son ami lui réclame une dette de 500 FCfa, il l’envoie dans le coma 

jeudi 8 avril 2021 • 535 lectures • 0 commentaires

Faits-Divers 3 mois Taille

Son ami lui réclame une dette de 500 FCfa, il l’envoie dans le coma 

Digérant mal le fait que son ami lui réclame une dette de 500 FCfa, le jeune berger lui a assené quatre coups de coupe-coupe. Arrêté par la gendarmerie de Linguère, le mis en cause, poursuivi pour tentative de meurtre, il a été envoyé mardi dernier en prison. Sa victime, sauvagement blessée, est toujours dans le coma. 

La belle entente entre M.O. Sow et C. Sow a volé en éclats. Il n’en reste que des débris qui peuvent laisser des séquelles à chacun d’eux. Les deux jeunes qui s’entendaient comme des larrons en foire devront solder leurs comptes certainement devant la barre du Tribunal de grande instance de Louga. Leur différend est lié à une affaire de coups et blessures volontaires. Selon des sources de L’Observateur, les deux amis inséparables qui travaillaient pour le compte d’un riche éleveur, avaient divisé leur tâche quotidienne en deux parties. M.O. Sow se chargeait de puiser l’eau du forage, tandis que son ami, C. Sow, faisait paître les animaux dans la brousse. Il en était ainsi jusqu’au 02 avril dernier, date à laquelle le nommé M.O. Sow a violemment charcuté son compagnon. Ce jour-là, à bord de leur charrette, les deux bergers se sont rendus à la ville de Barkédji où ils consomment une forte dose d’alcool. Après avoir trop levé le coude, les deux amis, ivres morts, ont pris le chemin de retour. Sous l’emprise de l’alcool, ils parlent de tout et de rien. Alors en cours de route, C. Sow qui avait prêté une somme de 500 FCfa à son ami pour qu’il achète de la bière, lui a réclamé son argent. Très remonté contre l’attitude de son créancier, qui n’a pas eu la courtoisie d’attendre qu’ils arrivent à destination, M.O. Sow n’a rien trouvé de mieux que de s’en prendre à son compagnon. Avant même que ce dernier ne devine ses vraies intentions, il dégaine son arme et se rue sur lui. D’un mouvement rapide, il lui porte un violent coup. Atteint à bout portant, la victime a sauté de la charrette et tentait de prendre la fuite pour sauver sa peau. Seulement, l’intention de M.O. Sow était de mettre fin à ses jours. Il le poursuivit tout en continuant à le rouer de coups. Sachant qu’il a affaire à un homme sans cœur, C. Sow qui a déjà reçu quatre coups de machette à divers endroits du corps, s’est finalement refugié dans un village.
Les populations locales l’ont extirpé des griffes de son ami. La victime qui saignait abondement a été évacuée, dans un premier temps, au dispensaire de Barkédji. Seulement à cause de la gravité de ses blessures, il a été acheminé à l’hôpital départemental de Linguère où il lutte toujours contre la mort au service de réanimation. D’ailleurs, d’après des sources proches du dossier, son état clinique est toujours alarmant. Le malade est toujours placé sous respirateur artificiel. Disposant d’un certificat attestant une Incapacité temporaire de travail (Itt) de 60 jours, il a porté plainte contre son bourreau au niveau de la Brigade de gendarmerie de Linguère. Les hommes en bleu ont procédé à l’arrestation du mis en cause. Entendu, il a avoué les faits. Cependant, il a déclaré qu’il n’était pas maître de ses actes dans la mesure où il était ivre. Poursuivi pour tentative de meurtre, M.O. Sow a été déféré mardi dernier au parquet de Linguère. Après son face-à-face avec le juge d’instruction, il a été envoyé en prison.
ABDOU MBODJ

Cet article a été ouvert 535 fois.

Publié par

Namory BARRY

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Ndiaga Ndiaye

Directeur de publication

Service commercial