Un jeune marié bâillonne et viole une fillette de 13 ans qu'il avait entraînée dans les toilettes

lundi 10 janvier 2022 • 850 lectures • 2 commentaires

Faits-Divers 4 mois Taille

Un jeune marié bâillonne et viole une fillette de 13 ans qu\'il avait entraînée dans les toilettes

PUBLICITÉ

Marié et père de deux enfants, le jeune B. Nd. est envoyé en prison pour une atterrante affaire de viol. Il est accusé d’avoir bâillonné et violé une gamine de 13 ans.  Les faits ont lieu au village de  Toro Béye, sis dans le département de Kébémer.

Une rageante affaire de viol commis sur une gamine de 13 ans, est sur toutes les lèvres au village de Toro Béye, une localité située dans le département de Kébémer. Cette histoire de mœurs qui n’a pas fini de révéler tous ses secrets, met sur la sellette un jeune homme d’une trentaine d’années, B. Nd. Marié  et père  de 2 enfants, il a été perdu par cette affaire qui lui a ouvert les portes de la prison centrale de Louga.
Selon des sources de L’Observateur, les faits qui se sont répandus comme une  traînée de poudre dans toute cette contrée du Ndiambour, remontent à la semaine dernière. Les habitants de ce hameau s’étaient regroupés dans une maison pour des funérailles. Les membres de la famille Béye ont fait le déplacement pour se joindre à la famille éplorée. Seulement, en se rendant à cette cérémonie, les Bèye ont laissé chez eux, deux enfants de sexe féminin, âgées de 4 et 13 ans. Les deux gamines qui jouaient tranquillement dans la cour de la grande concession familiale, vont recevoir la visite du sieur B. Nd, un jeune marié d’une trentaine d’années. Profitant de l’absence des parents de la petite, B. Nd. la bâillonne puis, soulignent nos sources, l'entraîne dans  les toilettes. Sans défense, la pauvre fillette tente malgré tout de s’extraire des griffes de son «bourreau». Intriguée, la fillette de 4 ans est allée s’en ouvrir à sa maman qui assistait à la cérémonie religieuse. Tout en pleurs, elle lâche : «Maman, B. Nd. est en train de frapper M. D. B.» 
La bonne dame se lève et d’un pas alerte, se dirige vers sa maison. Une fois sur les lieux, elle aperçoit le jeune, B. Nd. escaladant le mur de la maison pour prendre la fuite. S’étant approché de sa fille, la maîtresse des lieux qui n’était pas au bout de ses peines, découvre ses parties intimes maculées de sang.  De suite, elle appelle au téléphone son époux qui réside à Saint-Louis qui rapplique et conduit la petite en consultation. Après diagnostic, le médecin atteste que sa patiente a subi une défloraison hyménale récente. Muni de ce document médical, le père porte plainte contre le mis en cause à la brigade de gendarmerie de Kébémer. Les hommes en bleu  réquisitionnent à nouveau une gynécologique pour une nouvelle consultation gynécologique. Les gendarmes procèdent à l’arrestation du mis en cause qui continue de nier les faits, même si sa famille faisait des démarches pour que l’affaire soit réglée à l’amiable. Au terme de la durée légale de sa garde-à-vue, le jeune marié a  été déféré jeudi dernier au parquet de Louga. 
ABDOU MBODJ

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 850 fois.

Publié par

Namory BARRY

admin

2 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Ndiaga Ndiaye

Directeur de publication

Service commercial