Buzz promotionnel ou opération de Com' : Quand des artistes prêchent le faux

vendredi 18 mars 2022 • 1894 lectures • 0 commentaires

People 6 mois Taille

Buzz promotionnel ou opération de Com\' : Quand des artistes prêchent le faux

PUBLICITÉ

Déterminés à avoir plus de clics ou de vues sur les réseaux sociaux, certains artistes sont prêts à tout, quitte à créer de toutes pièces, de fausses rumeurs autour d’eux. Cependant, ces buzz, le plus souvent orchestrés dans le but de promouvoir un nouveau produit ou de se relancer, est loin d’impacter positivement leurs carrières.  

Elles sont devenues des outils incontournables pour les artistes. Les musiciens, soucieux de relancer leurs carrières s’en remettent aujourd’hui aux réseaux sociaux qui sont devenus un véritable tremplin. Grâce à Facebook, Instagram, Twitter, Tik-Tok…, plusieurs artistes ont aujourd’hui la possibilité de valoriser autant que possible leur travail. L’utilisation des médias sociaux devient alors un outil marketing précieux pour attirer un nouveau public et créer par la même occasion des nouveaux canaux de promotion. Au Sénégal, comme partout ailleurs dans le monde, des contenus vidéos font le tour de la toile à une allure tellement forte et font un si grand bruit qu’on pourrait se demander ce que gagnent réellement ces stars qui sont au cœur de ses sujets de divertissement. Pour certains artistes sénégalais, le nombre de vues et de clics compte énormément à leurs yeux et ils sont prêts à tout pour en avoir. Quitte à créer des buzz promotionnels ou des rumeurs de toutes pièces autour d’un mariage, d’un divorce, d’un remariage, des Fake-news, juste pour que les radars et lumières soient pointés pour eux, pendant un certain temps…  

PUBLICITÉ


«L’union sacrée de Ngoné Ndiaye et Chon pour une série télévisée»
Leur union avait surpris plus d’un.  Le couple du photographe Chon et de Ngoné Ndiaye Guéweul avait fait couler beaucoup d’encre. L’idylle amoureuse, comme on a bien voulu le faire croire, durait depuis deux années. Le célèbre photographe des chaudes nuits dakaroises, Alassane Ndiaye alias Chon et la plantureuse chanteuse, Ngoné Ndiaye Guèweul, s’étaient alors mariés, un dimanche 14 février à Dakar en toute sobriété. Toujours dans le scénario orchestré, une toute petite délégation des membres de la famille du chasseur de scoops qui s’était rendue chez la tante de Ngoné (Ndiaye) à la Cité Mixta pour demander sa main. Au bout du compte, même si la passion commune pour la nuit, les strass et paillettes, auraient pu les rapprocher, ce mariage annoncé à grand renfort médiatique, relevait de la pure fiction. Du cinéma. C’était un simple coup de com’ pour la promotion d’un téléfilm qui était prêt à être diffusé sur le petit écran ou sur les plateformes numériques. 

PUBLICITÉ


« Adiouza, une dispute organisée»
Intelligente, posée et surtout discrète, tels sont les adjectifs que les Sénégalais collaient à la musicienne Adiouza. Mais, l’année dernière, la chanteuse avait surpris les internautes.  En effet, la chanteuse avait été filmée par sa coépouse en train de se disputer violemment avec son mari. Dans cette vidéo qui a fuité sur la toile, Adiouza traitait son mari de tous les noms d’oiseaux. «Tu m’as trahie. Tu ne vaux rien…», lâchait-t-elle au bord de l’hystérie. En toute discrétion, la chanteuse avait dévoilé les causes de son supposé divorce avec son époux. Également, à travers un audio, une voix féminine qui serait sa femme de ménage narrait le motif d’une dispute à une des connaissances de la chanteuse : “Adiouza s’est révoltée aujourd’hui. A cause d’une coépouse, la chanteuse s’est violemment disputée avec son mari.» Seulement, après quelque temps, les Sénégalais se rendirent compte qu’il s’agissait, ni plus ni moins, d’un coup de buzz de la chanteuse qui était en plein tournage pour la production d’un clip vidéo.  



«Mbathio Ndiaye et ses deux faux mariages»
C’est une habituée du Buzz promotionnel. La nouvelle de son mariage avait suffi à rebooster ses pages sur les réseaux sociaux. Empêtrée dans le scandale de ses photos intimes, Mbathio Ndiaye était sous les feux de la rampe. Critiquée à souhait sur les réseaux sociaux, elle a tant bien que mal essayé de sortir la tête de l’eau. Après un retour timide sur la scène médiatique, son mariage est annoncé en grande pompe en 2017 avec des clichés à l’appui. L’ancienne danseuse reconvertie en chanteuse, l’avait d’ailleurs déclaré à qui voulait l’entendre. Beaucoup d’internautes sont tombés dans le panneau et ont cru à l’heureuse nouvelle.  Que nenni, il n’en était rien. Mbathio Ndiaye, a monté cette histoire de toutes pièces. Elle avait même poussé le bouchon jusqu’à donner des indications sur son supposé mari, un certain M. Camara qui résiderait en Angleterre. Elle avait certes réussi son objectif, orienter les radars vers elle et chercher le Buzz. Toutefois, c’était peine perdue, puisqu’il ne s’agissait que d’infox. D’ailleurs, c’est une de ses amies qui faisait partie du complot qui va vendre la mèche. Quelques années plus tard, la belle liane va une fois de plus remettre le couvert, en faisant fuiter les rumeurs de son remariage avec une grosse ponte de la musique sénégalaise. Pendant une bonne semaine, elle a alimenté les débats dans les chaumières et sur les réseaux sociaux. Cependant, le pot-aux-roses a été découvert bien assez vite. 


«Le supposé mariage de l’actrice Gnilane»
Les musiciens ne sont pas les seuls à créer des coups de marketing. Il arrive dans la sphère people, que des comédiens se servent d’un buzz pour avoir plus de visibilité et attirer l’éclat sur eux. Il y a quelques mois, des photos et vidéos de Gnilane Faye, une actrice de la série Infidèles, de la maison de production Even-Prod, circulaient sur Internet. Très à l’aise dans une large et longue robe blanche, tenant entre ses mains, un bouquet de roses rouge, la jeune-femme affichait un large sourire. Très élégante, Gnilane s’est laissée prendre au crépitement des flashs sur elle. Ces clichés avaient alors été partagés à une vitesse lumière par les sites Internet. Les internautes quant à eux s’étaient déchainés. Les «Heureux ménages», ont fusé de partout. Mais au final, il s’agissait tout simplement d’une opération de communication autour de la 3ème saison de la série. 


« Des coups de buzz promotionnels capables de ternir à jamais l’image de l’artiste»   
Si, après coup, certains ont maîtrisé leur image à la perfection et s’en sont sortis plus célèbres et riches, pour d’autres, cela n’a pas vraiment été le cas. Il y en a qui se sont retrouvés avec une image ternie. A jamais… Pour le président de l’association des managers d’artistes, Moustapha Ndiaye, le buzz est une stratégie de communication comme l’affichage, les panneaux publicitaires, entre autres. Mais, il faut que cela soit réfléchi et que toutes les possibilités soient prises en compte par le professionnel qui le déroule. «Ce n’est pas à l’artiste de développer sa propre stratégie de communication. Le buzz est une réalité dans le secteur. Que cela soit extravagant, pas trop osé, quand ça marche, ça marche. S’il y a une stratégie bien réfléchie, son avantage ou son échec va être très bien pris en compte par un bon manager ou communicant de métier», explique d’emblée, le manager. Qui renchérit : «par contre, si c’est un artiste qui crée lui-même le buzz, il s’essaie. La bonne question est de savoir si c’est un artiste qui doit le proposer ou c’est sa cellule de communication ou une agence de communication avec qui il collabore.» Autrement dit, si l’artiste a une équipe professionnelle, il se réadapte à chaque moment pour coller la stratégie par rapport au contexte qui s’offre à lui. D’ailleurs, si ce n’est pas bien réussi, le professionnel doit remettre en place une stratégie de réadaptation. Selon Moustapha Ndiaye, les artistes doivent arrêter de prendre la place des administrateurs. «Les artistes doivent être bien entourés. On ne peut pas faire un album et un investissement qui requiert beaucoup d’argent et échouer dans la communication», souligne-t-il. Aujourd’hui, beaucoup d’artistes utilisent le Buzz promotionnel pour vendre leur carrière alors que c’est une erreur monumentale. Il y a beaucoup d’amateurisme. « Car, après le Buzz, il n’y a plus rien. Parfois, ils créent beaucoup de Buzz alors qu’après, il n’y a aucune stratégie derrière. Les clips et les albums ne sont pas à la hauteur. Par la suite, les amateurs auront un goût d’inachevé». Il poursuit : «C’est dommage car, une stratégie de communication doit être continue. On ne peut pas promouvoir une carrière en s’arrêtant sur un single qui va sortir. Il faut que la communication soit ascendante. A chaque étape, il doit y avoir des objectifs.» Pour l’acteur culturel Guissé Pène, les artistes doivent revoir leur environnement. Car, selon lui, ce sont les staffs qui sont derrière ces Buzz montés de toutes pièces. D’après Guissé Pène, les buzz Promotionnels ont beaucoup de conséquences négatives : « Si l’artiste est plusieurs fois au sein d’un bad buzz ou d’un buzz monté de toutes pièces, sa crédibilité peut-être entachée. Et, si les fans ne sont plus intéressés par lui, aucun morceau aussi excellent qu’il soit, ne leur fera changer d’avis. Ce n’est pas bien», fait savoir Guissé Pène. Fin connaisseur en la matière, il estime que ces coups de buzz ne promeuvent pas la carrière d’un artiste. «Le nombre d’apparition dans les médias ne fait pas l’artiste. Un artiste, c’est d’abord de la performance et un travail acharné. Mais, des buzz ne le mèneront nulle part. Pire, ça peut ternir son image et lui fermer beaucoup de portes». Sérieuse mise en garde !
AICHA GOUDIABY 

Cet article a été ouvert 1894 fois.

Publié par

Namory BARRY

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Ndiaga Ndiaye

Directeur de publication

Service commercial