Comment l’agent municipal a détourné 5,8 millions de FCfa de la tontine des femmes du Marché Fass

vendredi 9 avril 2021 • 354 lectures • 0 commentaires

Société 3 mois Taille

Comment l’agent municipal a détourné 5,8 millions de FCfa de la tontine des femmes du Marché Fass

Cheikhouna Makhfousse Badji, agent municipal à la marie de Gueule Tapée-Fass-Colobane, a été condamné hier jeudi à 6 mois, dont un mois ferme, par le Tribunal des flagrants délits de Dakar. Il a détourné la somme de 5,8 millions de FCfa de la tontine des femmes du Marché Fass Delorme.

L’agent municipal ne pouvait pas tomber plus bas. Lui qui a osé faire main-basse sur des fonds de braves dames du Marché Fass. Des vendeuses de légumes, de poisson… qui détiennent des étals au Marché Fass Delorme de Dakar. Liées par leurs petits commerces, les femmes se sont réunies, le 18 février 2018, en association pour faire une tontine. Chaque semaine, elles faisaient des cotisations, variant entre 1 000 et 5 000 FCfa en guise d’épargne. Mais, les membres pouvaient faire des prêts à la caisse avec des intérêts. Et, la gestion de la tontine a été confiée à Cheikhouna Makhfousse Badji, agent municipal à la marie Gueule Tapée-Fasse-Colobane. A l’approche de la fête de Tabaski 2020, les femmes décident de se partager l’argent. Mais, elles seront surprises par un manquement qu’elles estiment à 5,8 millions de FCfa. Elles interpellent Cheikhouna et, l’agent municipal a reconnu le gap. Il leur a expliqué qu’il a payé une facture d’électricité pour la marie avec les avoirs de l’association. Cheikhouna promet de rembourser la somme. Seulement, après plusieurs sommations, les femmes étaient dans l’impossibilité de rentrer dans leurs fonds. La présidente de l’association, Daba Kama, a porté plainte pour abus de confiance contre Cheikhouna Makhfousse Badji qui a été arrêté, puis placé sous mandat de dépôt le 23 mars 2021.  
Devant le juge du Tribunal des flagrants délits de Dakar, le prévenu a reconnu les faits. Mais, il a contesté la somme. Il déclare que le gap est de 3,8 millions de FCfa et non 5,8 millions de FCfa. Déterminée à retrouver leur fortune, Daba Kama se dit déçue par le comportement du prévenu. Elle confirme que leur préjudice est estimée à 5,8 millions de FCfa. Elle est persuadée que Cheikhouna a détourné ladite somme. Reprenant la parole, le prévenu soutient avoir remboursé 2 millions et s’engage à restituer la somme de 3,8 millions de FCfa. Par le biais de leur avocat, Daba Kama et ses camarades ont sollicité la somme de 7 millions de FCfa à titre de dommages et intérêts. Se disant outrer par le comportement du prévenu, le procureur de la République a requis 6 mois d’emprisonnent ferme. La défense a sollicité l’application bienveillante de la loi pénale. Au terme du procès, le prévenu a été condamné à 6 mois, dont un mois ferme, et à payer 7 millions de FCfa de dommages et intérêts à la partie civile. 
DOUDOU DIOP  

Cet article a été ouvert 354 fois.

Publié par

Namory BARRY

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Ndiaga Ndiaye

Directeur de publication

Service commercial