Commission cellulaire : Dialogue politique, le schéma pour remplacer le Général Niang

mardi 2 février 2021 • 63 lectures • 0 commentaires

Politique 2 mois Taille

Commission cellulaire : Dialogue politique, le schéma pour remplacer le Général Niang

Les parties prenantes au dialogue politique travaillent pour le remplacement du Général Mamadou Niang, décédé le 28 décembre 2020, à la tête de la commission cellulaire. Elles ont déjà ciblé des profils pour occuper ce poste.

C’est le temps des calculs. Au sein de la commission cellulaire du dialogue politique, les manœuvres ont discrètement démarré pour procéder au remplacement de son défunt président, Général Mamadou Niang décédé le 28 décembre 2020. Aucune erreur n’est envisageable dans le choix du successeur du Général Niang. La réflexion sur le profil idéal est en cours. Selon des confidences, les parties prenantes au dialogue politique veulent que le Général Mamadou Niang soit remplacé par un membre de la commission cellulaire. On y travaille sérieusement sur ce schéma. Il y avait quatre personnalités au sein de la commission cellulaire du dialogue politique, notamment le Général Mamadou Niang, le professeur Babacar Kanté qui est, par ailleurs, ancien vice-président du Conseil constitutionnel, le professeur Aliou Sall, agrégé en Droit, et Abdou Magib Ndiaye qui est membre de la Société civile. Ce quarté a dirigé les travaux du dialogue politique pendant plus d’un an et demi. Il s’agit de personnalités qui connaissent l’environnement et qui ont une certaine familiarité avec les différents pôles. Notre source révèle que «l’opinion qui est en train de se confirmer, est qu’on puisse choisir quelqu’un parmi ces trois personnalités pour en faire le président de la commission du dialogue politique, en remplacement du Général Mamadou Niang. Cela va faciliter la continuité de la mission, puisque toutes ces personnalités maîtrisent déjà le dossier». En plus, la commission a presque terminé les travaux. Notre source d’ajouter : «Il ne reste pas beaucoup de choses à faire. Même pendant l’audit, il y aura peut-être une plénière et, comme c’est en période de Covid-19, elle sera restreinte.» 
Le remplacement du Général Niang en interne est unanimement acté. Les parties prenantes au dialogue politique sont toutes favorables à l’idée de faire le choix parmi ces trois personnalités pour succéder au défunt Général Mamadou Niang. «Tous les pôles confondus sont pour qu’on prenne quelqu’un qui est au fait des choses plus tôt que de prendre une autre personnalité étrangère à la commission cellulaire qui sera obligée de reprendre le travail à zéro. Ces trois personnalités connaissent déjà les personnes qui négocient. Parce que les gens viennent avec leurs positions, donc il faut quelqu’un qui a la possibilité d’organiser les concertations en interne», défend notre interlocuteur. 


Les cartes pourraient se jouer entre les professeurs Babacar Kanté et Aliou Sall


Seulement, souffle-t-on, les cartes risquent de se jouer entre les professeurs Babacar Kanté et Aliou Sall. Ces deux personnalités seraient en pôle position devant Abdou Magib Ndiaye de la Société civile. Le choix à l’interne reste juste un souhait des parties prenantes. La décision finale revient au président de la République, Macky Sall. Qui a la charge de décider du choix de la personnalité devant remplacer le Général Mamadou Niang à la tête de la commission cellulaire chargée des travaux du dialogue politique. A la suite de la décision du Chef de l’Etat, le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique, Antoine Félix Abdoulaye Diome, procédera à la nomination de ladite personnalité. 
SOPHIE BARRO

Cet article a été ouvert 63 fois.

Publié par

Namory BARRY

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Ndiaga Ndiaye

Directeur de publication

Service commercial