samedi 21 novembre 2020 • 19 lectures • 0 commentaires

Des commerçants arrêtés pour faux monnayage et convoyage de migrants

Faits-Divers 6 jours Taille

Des commerçants arrêtés pour faux monnayage et convoyage de migrants

Un vaste réseau spécialisé dans le trafic international de fausses devises a été démantelé par la Brigade de gendarmerie de la Foire. La singularité de cette bande est qu’elle est pilotée par des commerçants sénégalais établis entre le Maroc et le Sénégal. L’enquête de révéler qu’en plus de ce trafic, la bande s’active aussi dans le convoyage de migrants.

Un vaste réseau de faussaires qui a étendu ses tentacules jusqu’au Maroc, a été démantelé, alors que certains de ses maillons établis à Dakar s’apprêtaient à écouler un important stock de faux billets de banque en Dollars américains et en Dirhams marocains, récemment réceptionné dans la capitale sénégalaise. L’enquête déroulée par les gendarmes de la Brigade de la Foire a permis de savoir que les présumés acteurs de ce trafic sont des commerçants sénégalais établis au Maroc et au Sénégal. Maître dans l’art de flairer les bons coups, les acteurs présumés de ce business délictuel sont également présents dans le convoyage de candidats à l’émigration clandestine.


La saisie du colis suspect 


Pour venir à bout des maillons de ce trafic, les hommes du Commandant Sangaré de la Brigade de gendarmerie de la Foire ont peaufiné une stratégie pour infiltrer la bande. Une stratégie qui a permis de délimiter le champ d’action de cette association de malfaiteurs entre les quartiers de Yoff, Nord-Foire, Médina et des Parcelles Assainies. Le 9 novembre dernier, aux environs de 9 heures du matin, les hommes en bleu captaient un renseignement faisant état d’une livraison imminente d’un colis de faux Dollars américains et de Dirhams marocains, à Yoff, non loin du cimetière musulman. Ayant relevé le portrait rebot du faussaire qui devait livrer ledit colis, les gendarmes envoient un élément d’infiltration au charbon, avec pour mission d’intercepter discrètement la cible. L’attente a été longue, puisque le faussaire en question ne montre le bout du nez qu’aux environs de 19 heures, à bord d’une moto. Il est, comme prévu, subtilement intercepté par l’agent «lièvre» qui essaie de faire diversion en lui posant quelques questions vagues. Le temps que le faussaire, méfiant, ne se décide à prendre congé de son vis-à-vis, les éléments du dispositif lancent l’assaut. Kh. Gaye est cerné, puis maîtrisé. Il est soumis à une minutieuse fouille qui a conduit à la découverte d’une enveloppe suspecte, ouverte en sa présence. Coup de théâtre ! Plusieurs coupures de banque de diverses devises sont découvertes. Il s’agit, après décompte, de 5 000 Dollars américains en coupures de 100, et de 2 400 Dirhams marocains. Ces billets de banque se sont révélés être des faux. Conduit à la brigade, Kh. Gaye tente de mener en bateau les enquêteurs, avant de passer à table, indiquant avoir été mandaté par les deux principaux présumés cerveaux de ce réseau, les commerçants sénégalais S. Mbaye établi au Maroc et un certain M. Cheikh, établi à la Médina. Il révèle qu’il avait pour mission de remettre les fausses devises à un autre maillon du réseau, M.  Bâ. A l’en croire, c’est ce dernier qui avait la charge d’écouler ce restant de stock dans le marché noir. 


La pirogue de migrants 


Poursuivant leurs investigations, les gendarmes vont mettre le grappin sur M. Bâ, cueilli à son domicile aux Parcelles Assainies, à hauteur du rond-point «Case-bi». Au cours de l’enquête, les pandores qui ont exploité les téléphones des mis en cause, vont tomber sur des messages audios, via WhatsApp, compromettants. Dans ces extraits, les membres de réseau échangent sur un problème survenu dans une de leur pirogue partie en mer avec des candidats à l’émigration clandestine. Dans ledit extrait envoyé au procureur de la République près du tribunal de grande instance de Dakar, l’un d’eux révèle à M. Bâ que des passagers se trouvant dans la pirogue en question ont contracté le Coronavirus. Au terme de leur garde à vue, tout ce beau monde a été déféré au parquet pour association de malfaiteurs, détention et mise en circulation de faux billets de banque.


Abdoulaye DIEDHIOU

#Fauxmonnayage #Convoyagedemigrants

Cet article a été ouvert 19 fois.

Publié par

Namory BARRY

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iPhone et iPad
*Bientôt disponible sur Android

Contactez-nous !

Ndiaga Ndiaye

Directeur de publication

Service commercial