Elle menace de tuer sa mère qui lui a interdit de passer la nuit avec son copain à son domicile

mercredi 17 novembre 2021 • 257 lectures • 0 commentaires

Faits-Divers 1 semaine Taille

Elle menace de tuer sa mère qui lui a interdit de passer la nuit avec son copain à son domicile

PUBLICITÉ

Ne décolérant pas contre sa maman qui lui avait interdit de passer la nuit avec son petit-ami, la jeune dame l’a traitée de prostituée avant de menacer de la tuer. Mise aux arrêts, celle-ci poursuivie pour injures publiques et menaces de mort, a été envoyée à la prison de Louga.

Âgée d’une trentaine d’années, B.Nd, domiciliée dans la commune de Darou Mousty, est présentement dans de très sales draps. La jeune dame qui a passé avant-hier sa première nuit à la Maison d’arrêt et de correction (Mac), au secteur des femmes, est poursuivie pour injures publiques et menaces de mort à ascendant.  En effet, d’après des sources de L’Observateur, la mise en cause, qui rendait la vie dure à sa maman, lui en veut depuis que celle-ci lui a interdit de passer la nuit avec son petit-ami qui lui avait rendu visite. Les faits remontent au célèbre Magal de Darou Mousty. Ce jour-là, l’amant de la jeune dame avait effectué le déplacement à Darou Mousty dans le but de répondre à l’invitation de sa dulcinée. Arrivé à destination, l’hôte du jour, bien accueilli, a été traité comme un roi. Les bons plats défilaient devant lui et la boisson coulait à flot. Ne voulant pas se limiter à ce traitement royal, le jeune homme, qui éprouvait certainement le désir de satisfaire sa libido, a décidé de passer la nuit chez sa petite-amie. Celle-ci, consentante, avait déjà préparé le lit pour qu’ils passent la nuit ensemble. Seulement, elle ignorait que sa maman avait deviné les intentions de l’hôte. Alors, lorsque la jeune dame a fermé la porte de sa chambre à clé, sa maman qui suivait ses moindres déplacements, l’a sommée d’ouvrir.   En toute responsabilité, elle a fait comprendre à sa fille qu’elle n’acceptera jamais que l’on fasse des choses contraires à la religion dans sa maison. En langage clair, elle a demandé à son «beau-fils» de vider les lieux et d’aller passer la nuit ailleurs. Se sentant humiliée, B.Nd. s’est attaqué à sa mère, mais cette dernière, pour éviter  de déranger le voisinage à cette heure  tardive de la nuit, a préféré boire le calice jusqu’à la lie. Cependant, sa fille lui rendait la vie dure. Pour un rien, elle l’attaque et lui lance des piques incendiaires. Seulement, la semaine dernière, elle a franchi le Rubicon en traitant sa maman de prostituée en ces termes : «Tu as connu l’homme bien avant moi. Je suis tes pas, c’est pourquoi je me prostitue.  Tu es une femme de mœurs légères. Je vais te tuer, car  tu ne mérites pas de vivre…»  Choquée et abattue par les flèches que sa fille a décochées contre elle, la victime s’est mise à pleurer comme une madeleine. Ne voulant pas que cette affaire qui l’a blessée dans son amour propre ne reste impunie, la bonne dame a décidé de porter plainte contre sa propre fille. C’est ainsi qu’elle s’est rendue dans les locaux de la Brigade de gendarmerie de Darou Mousty pour raconter son calvaire aux hommes en bleu. N’en croyant pas à leurs oreilles, les pandores ont convoqué la jeune dame qui a été placée en garde à vue avant d’être entendue sur procès-verbal. Elle aurait avoué les faits à elle reprochés et sollicité la clémence de la Justice.  Malgré tout, elle a été déférée hier au parquet de Louga.  A l’issue de son face-à-face avec le procureur de la République, elle a été placée sous mandat de dépôt à la prison de Louga.
ABDOU MBODJ

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 257 fois.

Publié par

Namory BARRY

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Ndiaga Ndiaye

Directeur de publication

Service commercial