samedi 21 novembre 2020 • 130 lectures • 0 commentaires

Escroquerie : Un faux directeur de douane arrêté

Faits-Divers 6 jours Taille

Escroquerie : Un faux directeur de douane arrêté

Déféré hier vendredi, pour escroquerie et abus de confiance d’une valeur de 360 millions FCfa, El H. B. Guèye dit «Bada Guèye» utilisait les noms d’autorités des Douanes et de la Police judiciaire pour plumer des commerçants. Il se retrouve avec plus de 15 plaintes. 

Il était recherché par la Dic. Mais, l’homme réussissait toujours à passer entre les mailles des enquêteurs. Rusé, El H. B. Guèye dit «Bada Guèye» sait comment esquisser les plaintes déposées contre lui. Mais, il est tombé le mardi 17 novembre 2020. Localisé par les éléments du groupe de recherches et d’interpellation de la Division des investigations Criminelles (Dic), l’homme de 38 ans a été interpellé à la Place de l’indépendance de Dakar. Dans les locaux de ladite division depuis mardi, celui qui aurait utilisé, selon une de ses victimes, les noms du directeur de la police judiciaire (Dpj), Idrissa Cissé et du directeur des opérations douanières (Dod) pour arnaquer d’honnêtes citoyens, après une prolongation de garde à vue de 48 heures, a été déféré hier vendredi 20 novembre 2020, au Parquet du procureur de la République. 


Parmi les plaignants, figure un vieux bijoutier qu’il aurait, d’après l’accusation, délesté de 26 millions FCfa dans une affaire d’or. Au commerçant, Meissa Mbow, il aurait soutiré 53 millions FCfa. Depuis 1 an 2 mois, la présumée victime remue ciel et terre pour entrer dans ses fonds. En vain. Entre la Dic, la Section de Recherches de Colobane, la brigade de recherches de Faidherbe et le parquet du tribunal de Dakar, il a tout fait pour se faire payer. Aujourd’hui, il est arrêté et a bénéficié d’un premier retour de parquet.


L’appât avec l’histoire de la Toyota et du 1er conteneur


Ayant connu El Hadj Badara Guèye dit «Bada Guèye», via un de ses amis qui lui vendait une voiture, Meissa Mbow est tombé sous le charme de la Toyota CHR qu’il conduisait. Malheureusement, le sieur Guèye l’avait déjà vendue, mais lui aurait proposé celle de son ami, un Sénégalais vivant en France moyennant 11 millions FCfa. L’accord trouvé, Maissa Mbow lui donne sa voiture Audi 4/4 Q5 en plus de la somme de 3,5 millions FCfa en échange de la Toyota qui devait être dédouanée par El Hadj Badara Guèye. D’après l’accusation, ce dernier, venu récupérer la somme le lendemain au magasin d’aluminium de Maissa Mbow, y a croisé son fournisseur. Le commerçant, qui avait commandé un conteneur en aluminium de 20 pieds, le Chinois était venu lui apporter le connaissement pour qu’il puisse le dédouaner. Dans leurs discussions, Maissa Mbow lui dit qu’il doit payer 3,6 millions FCfa à une société de transit pour le dédouanement. Bada Guèye lui aurait proposé de sortir le conteneur en trois jours à seulement 3 millions FCfa. Le marché est conclu, mais le conteneur ne sortira qu’une semaine après.  


«Il m’a dit que le Dod, Mbaye Ndiaye, lui faisait vendre des conteneurs»


Deux jours après la sortie du conteneur, le sieur Guèye se présente à nouveau au magasin pour dire à Maïssa Mbow qu’une autorité du port lui fait vendre 4 conteneurs de 53 tonnes d’aluminium, à 1,2 million la tonne. Le tout estimé à 63,6 Francs Cfa. «Il m’a dit que je devais payer la moitié avant d’être livré. Le reste, je paierai après avoir reçu la marchandise. Quand je lui ai demandé de quelle autorité il s’agissait, il m’a dit que c’est le Directeur des opérations douanières, Mbaye Ndiaye. Je lui ai donné un total de 53 millions par tranche : 9,1 millions, 9,8 millions… il m’a fait des décharges», accuse Maissa Mbow qui a signé sa déposition à la Dic, mercredi. 


Seulement, après le paiement de la moitié, aucune marchandise n’est réceptionnée, toujours d’après l’accusation.  Jouant à ce jeu avec lui, Maïssa Mbow fait un dernier versement de 8,5 millions FCfa pour le magasinage. Commençant à douter de l’honnêteté de Bada Guèye, il en parle à un de ses oncles douaniers qui lui organise une audience avec le Dod. Dans le bureau de Mbaye Ndiaye, Maïssa Mbow et son oncle expliquent tout au gabelou. «Je lui ai donné son nom et fait sa description en lui disant qu’il dit vendre le conteneur pour lui. Là, il a deviné qui c’était. Il l’a appelé en mode haut-parleur et lui a demandé si ce que racontent ses visiteurs était vrai. Bada Guèye a nié. Ce qui m’a surpris. Et je lui ai même rappelé le jour où il m’a passé au téléphone quelqu’un qu’il m’avait présenté comme étant le Dod. Ce dernier a appelé le directeur de la Dic en lui disant que Badara, le bonhomme avec qui il l’a mis en rapport pour renseignements a escroqué des jeunes d’une valeur de 53 millions FCfa, et qu’il nous envoie à lui pour porter plainte.» 


Seulement, Maissa Mbow qui pensait voir le bout du tunnel n’était qu’au début de sa galère. Entendu par l’adjudant Sarr de la Dic, Guèye est confronté à son bourreau qui reconnaît son forfait et s’engage à rembourser. Seulement, 6 mois après, il n’a respecté aucune de ses promesses. Face à ce blocus, Maissa Mbow porte plainte au parquet du tribunal de Dakar. Le procureur confie la plainte à la brigade de recherches de Faidherbe. Là aussi, les différents engagements qu’il aurait pris pour le remboursement des sommes dues, ne seront jamais respectés. L’avocat de Maissa Mbow, Me Ndiack Bâ, porte encore plainte au parquet. Le dossier est remis à la section de recherches de Colobane pour enquête. Après avoir bouclé leur travail, les pandores communiquent au parquet. C’est là que les choses ont commencé à s’améliorer. Maissa Mbow apprend, grâce à un de ses contacts, que les limiers de la Dic étaient à la recherche de Bada Guèye qui avait beaucoup de plaintes chez eux. Aujourd’hui, Bada est entre les mains de la justice.  


T. Marie Louise N. Cissé 

#Escroquerie #Fauxdirecteurdedouane

Cet article a été ouvert 130 fois.

Publié par

Namory BARRY

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iPhone et iPad
*Bientôt disponible sur Android

Contactez-nous !

Ndiaga Ndiaye

Directeur de publication

Service commercial