Foot- Togo-Sénégal : Aliou Cissé et les pièges d'un match sans enjeu

jeudi 11 novembre 2021 • 195 lectures • 0 commentaires

Sports 2 mois Taille

Foot- Togo-Sénégal : Aliou Cissé et les pièges d\'un match sans enjeu

PUBLICITÉ

Leader du groupe et déjà qualifié pour le dernier tour qualificatif à la Coupe du Monde 2022, avant les deux dernières journées, le Sénégal affronte le Togo, ce jeudi (19h), à Lomé (5e J.) à huis clos avec peut-être un casse-tête pour Aliou Cissé : aligner sa meilleure équipe pour espérer continuer son sans-faute dans ces éliminatoires ou donner du temps de jeu aux habituels remplaçants et nouveaux joueurs de la «Tanière».

Maintenir la bonne dynamique et éviter le piège du match sans enjeu, voilà tout l’enjeu de ce match. Avec quatre victoires au compteur en autant de journées et 12 buts inscrits (3 concédés), le Sénégal (12 pts) caracole en tête du groupe H. Avec huit longueurs d’avance sur son dauphin (4 pts) et adversaire du jour et déjà qualifiés pour le dernier virage (3e tour) sur la route du Qatar, les «Lions» peuvent aussi se targuer d’aborder cette rencontre de la 5e journée avec la crinière légère. Une victoire face aux «Éperviers» déjà éliminés leur permettrait de prolonger leur invincibilité avec cinq succès de rang et d’être à un pas de réussir le carton plein dans ces qualifications à la Coupe du Monde 2022. A deux mois de la CAN 2021 (du 9 janvier au 6 février), une telle performance donnerait à Aliou Cissé et ses hommes une bonne option pour emmagasiner le plein de confiance avant d’aller au Cameroun. Mais aussi mieux aborder les barrages (aller-retour) sur la route du prochain Mondial. Au vu des effectifs dans le groupe et après quatre journées, cet objectif semble largement à la portée des coéquipiers de Famara Diédhiou, auteur d’un triplé en octobre face à la Namibie (3-1, 4e J.).

PUBLICITÉ


À deux journées de la fin des qualifications et face à l’absence d’enjeu majeur, le sélectionneur pourrait tout de même être tenté par l’idée de reposer ses habituels titulaires et donner du temps de jeu au reste de son groupe. L’arrivée de nouveaux joueurs pourrait aussi le conduire à en tester certains et les voir à l’œuvre avant les prochaines échéances. Sauf que si cette dernière option peut être privilégiée, elle n’est pas sans risques. Une contre-performance pourrait semer le doute dans l’équipe et la fragiliser au moment d’aborder la prochaine Coupe d’Afrique des nations. Elle fragiliserait également un entraîneur qui est constamment sous le feu des critiques depuis son arrivée en mars 2015. À cela s’ajoute aussi le contexte du match, avec des Togolais (134e mondial- déjà hors de course, mais revanchards après leur défaite à l’aller (3-1) en septembre à Thiès. Sevrés de victoire à domicile depuis plusieurs matches, les «Éperviers» auront à cœur de faire chuter les «Lions» dans leur nid du stade de Kégué. Une prouesse qu’ils avaient réussie en 2004 avec un succès (3-1) à Lomé dans les éliminatoires de la Coupe du Monde 2006. Dix-sept ans plus tard, ils rêvent d’un autre succès de prestige face à la meilleure équipe africaine au classement Fifa pour ruminer leur élimination et redorer leur blason. Cissé et ses joueurs sont donc avertis.

PUBLICITÉ


ALIOU CISSE, SELECTIONNEUR DES «LIONS» : «Même qualifiés, nous devons aborder ce match avec beaucoup de sérieux»


En conférence de presse hier mercredi, le sélectionneur national Aliou Cissé est revenu sur l’ambition du Sénégal dans ces éliminatoires au Mondial 2022.


Système de jeu : «Regardez bien ce qui se passe dans le football, les blocs bas sont des systèmes qui sont difficiles à trouver. Mais en réalité, nous sommes assez armés, depuis quelques temps, à jouer face à ce genre d’équipes. Je ne peux pas savoir ce que Pablo Duarté apportera demain. L’expérience nous montre que sur le terrain, ça sera autrement. Personne ne peut prédire la physionomie d’un match, comment ça peut se dérouler de la première à la dernière minute. Je suis sûr que le Togo ne jouera pas en bloc bas.» 


Match contre Togo : «Nous nous sommes donné la possibilité de nous qualifier au bout de quatre journées. Mais on parle de football international, tous les matches sont difficiles. Le danger pour nous, c’est de ne pas aborder ce match contre le Togo avec du sérieux, de la concentration surtout. On va essayer de tout faire pour pouvoir le gagner. Nous sommes conscients que ce ne sera pas un match facile du fait que le Togo est allé gagner au Congo. Ils voudront le matérialiser face au Sénégal. Nous n’avons pas beaucoup de matches de préparation à la Can. Notre temps de préparation ne sera pas beaucoup. Ces deux derniers matches doivent nous permettre de préparer cette Can très importante. Le Sénégal a aujourd’hui de la qualité et de la quantité. Nous avons des joueurs qui sont prêts à honorer le maillot national. L’importance est de bien préparer le match et surtout d’être concentrés et d’être très appliqués.» 


Inefficacité des «Lions» : «Nos résultats parlent en notre faveur. Nous sommes la première nation en Afrique, une équipe où il y a un Ballon d’Or africain, où ses joueurs sont nominés un peu partout en Afrique et dans le monde entier. Vous parlez d’une équipe qui a été finaliste de la dernière Can et qui était à la dernière Coupe du monde. Aujourd’hui, quand on me parle de jeu non huilé ou de possession, je me demande est-ce que réellement vous avez regardé les statistiques en termes de possession depuis maintenant 2 ans. Nous continuons à travailler avec beaucoup d’humilité tout en sachant qu’en Afrique, ce n’est pas facile de jouer, où tous les matches sont âpres.»   


Nomination : «La distinction est une fierté, une reconnaissance pour nous aujourd’hui de faire partir des 25 nominés pour le titre de Meilleur sélectionneur au monde. Un sélectionneur n’est jamais seul, il y a autour de lui des joueurs compétents, qui ont de la qualité, des garçons patriotes qui se battent tous les jours à nos côtés. Ils adhèrent à notre philosophie et à nos méthodes. Il y a aussi tous ces gens autour de nous, le staff technique, le staff médical, la fédération, le ministère des Sports. C’est l’ensemble du football qui se voit dans cette nomination. Nous en sommes fiers, les joueurs nous ont félicités. C’est bien pour le football, c’est bien pour nous aussi. Ça prouve que nous sommes en train d’abattre un très bon travail. C’est encourageant.» 
OUSMANE DIOP et JULES SOULEYMANE NDIAYE

Cet article a été ouvert 195 fois.

Publié par

Namory BARRY

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Partager cet article

  

Options

logo iRevue

iRevue du 18 janv.

lune   Il est 02:27   •   temperature °C

Nous avons sélectionné les meilleurs articles de la journée.

Une revue sera automatiquement générée avec les meilleurs articles du moment sur les différents supports iGFM, Record et L'Obs.

Covid-19 dans la tanière : Aliou Cissé dans la tourmente

251 lectures • 0 commentaires

Sports 4 jours

Bouna Sarr, le grand retour aux sources 

724 lectures • 0 commentaires

Sports 4 jours

Samuel Eto’o, prophète de New Bell

386 lectures • 0 commentaires

Sports 5 jours

CAN-2021 : Seny Dieng, l’histoire jamais racontée 

478 lectures • 0 commentaires

Sports 5 jours

Football : Aliou Cissé, une CAN sous la gorge

329 lectures • 0 commentaires

Sports 1 semaine

Lutte avec frappe : Balla Gaye 2-Bombardier : Les "poings" de risque

231 lectures • 0 commentaires

Sports 2 semaines

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Ndiaga Ndiaye

Directeur de publication

Service commercial