Football : Coachs intérimaires du Jaraaf : Moussa Diatta - Ciré Dia, un duo chic et choc

mardi 23 février 2021 • 31 lectures • 0 commentaires

Sports 1 semaine Taille

Football : Coachs intérimaires du Jaraaf : Moussa Diatta - Ciré Dia, un duo chic et choc

L’histoire retiendra que deux entraîneurs intérimaires, Moussa Diatta et Pape Ciré Dia, ont fait franchir au Jaraaf de Dakar le tour cadrage qui mène à la phase des poules de la Coupe CAF. 

Ils forment un duo chaleureux qui communique ses émotions à son équipe sans fard. Avec une complémentarité déconcertante. Quand Moussa Diatta use de ses cordes vocales pour passer ses consignes, Pape Ciré Dia n’a besoin que d’un chuchotement à l’oreille du joueur pour se faire comprendre. Si Moussa Diatta, diplômé de l’INSEPS, l’Institut national supérieur de l'Éducation populaire et du Sport en 2005, avec le certificat d’option football et athlétisme, équivalent du troisième degré, utilise une certaine pédagogie pour pousser l’équipe à la maîtrise technico-tactique et physique sur le terrain, Ciré Dia se sert de son expérience d’ancien footballeur professionnel pour coacher ses jeunes frères. Cette complémentarité a guidé les joueurs du Jaraaf, quand ils ont dû faire sans leur entraîneur, Malick Daf, souvent occupé avec l’équipe nationale de football des moins de 17 ans. Et l’histoire retiendra que ce sont les intérimaires qui ont assuré la qualification du Jaraaf qui s’est séparé de l’entraîneur Malick Daf à la veille du match aller du tour cadrage. Amadou Diop Boy Bandit dit «bravo à Ciré Dia et Moussa Diatta. Ce n’était pas évident, mais ils l’ont fait. Ils étaient des adjoints de Malick Daf, donc ils étaient là depuis le début, de la phase de préparation à aujourd’hui. Le club a bien fait de les laisser terminer le travail. Ils ont toujours été là. Quand Malick Daf partait en regroupement avec l’équipe nationale, ils faisaient le boulot, assuraient la continuité. Aujourd’hui, le travail qu’ils ont fait depuis le début a porté ses fruits», se félicite l’ancien joueur puis entraîneur du Jaraaf.


«J’ai aimé travailler avec Ciré Dia qui a été loyal»


Peut-être qu’après avoir terminé le travail qui a abouti à la qualification, Pape Ciré Dia et Moussa Diatta vont retourner à leur place d’adjoints, parce que le club est en train de chercher un remplaçant à Malick Daf. Mais le sentiment du devoir accompli suffira à consoler Moussa Diatta et son acolyte. D’ailleurs, celui qui a été mis en avant se félicite de sa collaboration avec Ciré Dia, un totem du club de la Médina. «J’ai aimé mon duo avec Ciré Dia. C’est quelqu’un de très humble, malgré son passé d’international et ce qu’il représente pour le Jaraaf. Il m’a très tôt mis à l’aise, quand je suis arrivé au Jaraaf comme adjoint de Malick Daf. Il s’est montré très loyal envers moi. Il a été vraiment dégourdi et a montré qu’il maîtrise ce qu’il fait. Il a aussi un franc-parler qui nous a aidés à réussir cette mission qui n’était pas du tout évidente», s’est réjoui Moussa Diatta.
Cette complicité n’était pas de façade. Il fallait fréquenter le Jaraaf pour constater que les deux hommes ont su être de vrais binômes. On ne voit jamais l’un sans l’autre, sur le terrain ou à l’hôtel.  Ils partageaient tout, même les chambres pour avoir l’opportunité de travailler à tout instant. Leur duo est à la fois chic et choc. Et pourtant, ils n’ont pas forcément le même parcours. Moussa Diatta, ancien football des Espoirs de Bignona (région de Ziguinchor) qui, après le Bac, a cédé aux caprices de sa folle passion pour le sport et a réussi au concours d’entrée à l’Inseps de Dakar l’année 1998-1999. Pendant ce temps, un génie du nom de Pape Ciré Dia faisait les beaux jours du grand Jaraaf de Dakar. Au moment où Ciré Dia se faisait un nom dans le championnat du Koweït (2000-2004), Moussa Diatta se mettait à la pratique de ses cours sur le banc de l’Us Gorée comme deuxième entraîneur adjoint et préparateur physique. «C’était l’année où Louis Dominique Coly a fait monter l’équipe en première division avec des joueurs comme Bayal Sall», raconte Diatta. En 2004-2005, quand Ciré Dia est rentré au bercail pour devenir le meilleur buteur du championnat avec 18 réalisations, Moussa Diatta était affecté à Nioro Du Rip dans la région de Kaolack comme professeur d’Éducation Physique et Sportive. C’est quand Ciré Dia est reparti en Turquie jouer pour Rizespor (2005-2007), puis au Maroc pour le Raja de Casablanca (2007-2010), que Moussa Diatta s’est vraiment mis à fond dans le coaching. Il a été adjoint de Malick Daf, au Port Autonome de Dakar en 2009, puis de Aliou Kandji à l’Us Gorée, au Jaraaf et à Guédiawaye Fc. Pendant ce temps, Ciré Dia découvrait le championnat malaisien avec Felda United FC (2012) avant de rentrer, terminer sa carrière au Jaraaf. Moussa Diatta, revenu au Jaraaf pour seconder Malick Daf, y retrouve Ciré Dia qui prépare sa reconversion sur le banc. Le courant passe entre les deux. Et ils ont pu, à l’absence de Malick Daf, soulever ensemble les montagnes.  Quel duo de choc !
IDRISSA SANE

Cet article a été ouvert 31 fois.

Publié par

Namory BARRY

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Ndiaga Ndiaye

Directeur de publication

Service commercial