Ils se faisaient passer pour le fils de Macky Sall et d’Idrissa Seck

jeudi 25 février 2021 • 412 lectures • 0 commentaires

Faits-Divers 1 mois Taille

Ils se faisaient passer pour le fils de Macky Sall et d’Idrissa Seck

Mouhamadou Lamine Seck, Saliou Mbaye dit Faza et Cheikh Ahmadou Bamba Ndiaye ont comparu hier mercredi, devant la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar, pour le délit d’usurpation d’identité.

Plus audacieux que Mouhamadou Lamine Seck, Saliou Faza Mbaye et Cheikh Ahmadou Bamba Ndiaye, tu meurs ! Les trois amis, pour profiter d’une suite au Lagon 2, n’ont trouvé mieux que d’usurper les identités des fils du président de la République, Macky Sall et de celui du Cese, Idrissa Seck. Les gus ont profité de leurs entrées régulières au sein de la famille présidentielle pour bien connaître les habitudes de fréquentations de ces fils de… Suivant un plan savamment mûri, Saliou Mbaye dit Faza s’est fait passer pour le fils du président de la République, tandis que Lamine Seck s’est présenté comme étant le fils d’Idrissa Seck, président du Conseil économique, social et environnemental (Cese). Une fois bien installés dans leur suite, ils ont invité leur ami, Cheikh Ahmadou Bamba Ndiaye, à les rejoindre. A l’issue de leur bamboula, les amis se sont retrouvés avec une facture de plus d’un million de FCfa. Face à leur incapacité à honorer la facture, la direction de l’hôtel a contacté les services de la Présidence. Et là, le pot-aux-roses sera découvert. En lieu et place de fils de…, ils découvriront qu’ils ont affaire à de rusés usurpateurs. Même si la facture a été finalement payée par la présidence, Saliou Mbaye dit Faza et sa bande n’échapperont pas aux griffes de Dame justice. Actionnée, la Section de Recherches de la gendarmerie de Colobane a mis aux arrêts Faza, Lamine et Bamba, pour usurpation d’identité, tentative d’escroquerie et filouterie d’aliments. Auditionné, Mouhamadou Lamine Seck a reconnu avoir réservé la suite. Mais, ses amis ont nié les faits. Faza a catégoriquement contesté s’être fait passer pour le fils du président de la République. Pour sa part, Lamine a dégagé ses responsabilités, arguant avoir juste été invité par ses camarades. Il a bénéficié d’une liberté provisoire avec Faza. Alors que M. L. Seck a été placé sous mandat de dépôt, le 15 février passé.
Appelés à la barre du tribunal hier, les mis en cause ont unanimement contesté les fins de la poursuite. Entendue à titre de simples renseignements, la dame Amina Diop, agent commercial du Lagon, a déclaré que Mouhamadou Lamine Seck a contacté les services de l’hôtel, sous le nom du fils de Idrissa Seck et a réservé une suite au nom de K. Fall, une jeune fille. Au bout du fil, il a dit qu’il va venir avec Ibrahima Sall, fils du président de la République. Une fois à la réception de l’hôtel, Faza Mbaye s’est présenté sous le nom d’Ibrahima Sall, fils du chef de l’Etat. Quand leurs papiers d’identité leur ont été demandés, Faza a déclaré qu’il détenait par devers lui un passeport américain. Mieux, il a signifié aux responsables de l’hôtel qu’il ne voulait pas que les gens sachent qu’il était dans l’hôtel et qu’il devait voyager dans quelques jours. Raison pour laquelle il est venu pour se reposer. Ainsi, une suite de 300 m2 à 150 mille Fcfa, la nuitée, leur a été attribuée. Les amis la prennent pour 5 jours, mais les services Home vont gonfler leur facture. Constatant qu’ils sont dans l’incapacité de payer la note, le propriétaire de l’hôtel leur a ordonné d’aviser les services de la présidence. La suite, on la connaît. A l’issue du procès, le tribunal a relaxé Cheikh Ahmadou Bamba Ndiaye et condamné Saliou Mbaye dit Faza et Mouhamadou Lamine Seck à un an, dont un mois ferme.
DOUDOU DIOP

Cet article a été ouvert 412 fois.

Publié par

Namory BARRY

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Ndiaga Ndiaye

Directeur de publication

Service commercial