jeudi 7 janvier 2021 • 48 lectures • 0 commentaires

Ismaela Talla alias ISS814 : Un artiste en «Or»

People 1 semaine Taille

Ismaela Talla alias ISS814 : Un artiste en «Or»

Beatmaker incontournable dans le mouvement Hip-Hop, il se cache derrière la plupart des chansons à succès du moment. A 30 ans, Iss 814, de son vrai nom Ismaela Talla, vient de décrocher un disque d’or décerné par le «SNEP» (Syndicat national de l’édition phonographique) de France, grâce à sa collaboration avec le rappeur français Lefa.

Il a réussi un coup de maître ! Premier beatmaker sénégalais à remporter un disque d’or, il fallait le faire. Iss 814 est sans conteste, l’un des meilleurs dans son domaine. Il a un talent sûr et sans pareil pour composer les instrus des tubes qui caracolent au sommet du Hit-parade. Dans l’ombre des chanteurs qui posent généralement leurs voix sur ses compositions uniques, il pousse également la chansonnette et est l’auteur de quelques tubes à succès...  


Disque d’or décerné par le SNEP de France


C’est via sa collaboration avec le rappeur français Lefa, ancien membre de la mythique «Sexion d’assaut», qui a fait les beaux jours du Rap dans l’Hexagone, que son nom est maintenant gravé dans les annales de la musique Urbaine internationale. Les choses se sont pratiquement enchaînées, après la sortie de l’album «Famous» de Lefa en 2020, dans lequel Iss 814 a posé sa touche personnelle. Les deux artistes se sont connus par l’entremise du rappeur sénégalais Dip Doundeu Guiss pour qui, il a composé plusieurs sons. «Dip m’a dit que Lefa venait au studio afin d’écouter des beats et que je devais lui en proposer. Etant donné que nous avions travaillé lui et moi, j’ai accepté. Lorsque ce dernier a écouté ce que je faisais, il a immédiatement accroché et m’a  demandé de travailler avec lui sur un projet», raconte t-il. A partir de là, l’entente entre eux est passée crème. Ils ont dans un premier temps, bossé sur une chanson dénommée Château de Versailles sortie en 2019. Un an plus tard, avec «Famous», un disque d’or leur a été décerné par le SNEP de France, une association professionnelle qui défend les intérêts de l’industrie française du disque phonographique depuis 1922. Une véritable prouesse donc pour le jeune beatmaker qui, auparavant, a marqué son empreinte dans d’autres projets. Passionné, tout ceci est le fruit de son abnégation, de son sens du travail bien fait, de sa volonté de briser les codes du Beatmaking. Aujourd’hui, le jeune-homme de 30 berges qui se démarque largement avec ses productions modernes, en rupture avec le Hip-Hop classique, fait preuve d’une vision artistique sans égale.


Technique et artistique


Il est né et a grandi dans les tréfonds de la banlieue dakaroise, précisément à Baye Laye (Guédiawaye). C’est d’ailleurs de là que lui vient son nom d’artiste (une contraction entre son prénom et le numéro de sa concession familiale). Iss 814 s’est très tôt intéressé à la musique. Pas étonnant, puisque c’est le frangin de Malal Talla alias Fou Malade. Pendant que lui rappait, Iss développait un penchant pour la partie technique. De plus, pour lui, le “Hip-Hop Galsen” s’engage dans le développement politique et social de la communauté. Ainsi, Il aspire naturellement à être dans le sillage de ses frères qu’il voyait évoluer dans ce milieu en pleine expansion. Jeune, il les suit partout et souhaite inévitablement contribuer à leur musique et à la scène locale. Il plonge dans un apprentissage autodidacte de la production musicale et perce rapidement, grâce à la qualité de ses produits et de son rap affirmé. «J’ai vu beaucoup de mes grands frères faire du rap et je me suis dit que j’allais m’occuper de la partie technique. Le beatmaking (musique assistée par ordinateur), c’est de l’artistique et de la technique en même temps. Au delà de la compréhension des fréquences, il y a la manière de combiner les sons», confie-t-il. Licencié en droit à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, le jeune beatmaker s’est entièrement consacré à son béguin pour la musique


Compositeurs des B.O des séries Idoles et Mœurs, de plusieurs tubes et tracks du mouvement Hip-Hop


Chemin faisant, le talentueux compositeur s’est aussi essayé au Rap. Il est l’auteur de l’album intitulé «Mbédocratie» et d’un EP «Bicrave». C’est lui qui se cache derrière le morceau tant apprécié des mélomanes, «Kou xeboul sa noce, ken dakhou la noce». Parmi ses collaborations, il a signé la composition de nombreux titres du groupe «Keur Gui» de Kaolack, dont le célèbre «Diogoufi» ou encore les tracks de Dip Doundou Guiss, Ngaka Blin-D, Rex-T, du mouvement Y’en a marre, de Simon… Son projet le plus récent est la production de la dernière chanson « Décoré » de Jeeba. Il a également composé la majorité des sons de l’album Fou Malade et Niagass (Ousseynou ak Assane). Il a travaillé avec Souleymane Faye Wally Seck feat Akhlou brick, dans le titre « Nileu », Samba Peuzy dans «Yollé». «Je suis dans la quasi totalité des productions musicales de ces derniers temps. Surtout sur le Hip hop»,  lâche-t-il, fier. Sur le plan international, le jeune producteur a monnayé son talent pour un label américain et «Giovali Music». Dans le prochain album de Lefa, qui sera disponible très prochainement, il détient deux placements qui feront sûrement tabac. Iss ne s’arrêtant pas en si bon chemin, s’attaque aussi aux musiques de films. Il est devenu le chargé des sons de la maison de production Even Prod. D’ailleurs, il a conçu le générique des séries Idoles et Moeurs. Une fois que les rideaux se baissent sur lui, ce marié est une personne qui aime être en compagnie de sa famille et de ses amis. Casanier, il a un peu tendance à se renfermer sur lui et son travail. Poursuivre ses études en Droit et devenir un avocat des causes perdues font partie de ses plus grands rêves. « Tout ce que je ferais dans ce monde sera juste par passion et jamais pour de l’argent. Car il n’y a que la passion qui crée la patience et qui forme l’homme.» Voilà qui est dit !


AICHA GOUDIABY (Stagiaire)

#IsmaelaTalla #ISS814

Cet article a été ouvert 48 fois.

Publié par

Namory BARRY

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Ndiaga Ndiaye

Directeur de publication

Service commercial