La mutation du virus, une problématique du vaccin Covid-19 ?

vendredi 15 janvier 2021 • 39 lectures • 0 commentaires

Social 1 mois Taille

La mutation du virus, une problématique du vaccin Covid-19 ?

Alors que le Sénégal envisage de vacciner sa population contre le Covid-19, le virus Sars-Cov-2 présente une nouvelle souche jugée plus dangereuse. Ce qui pose le débat sur l’efficacité de ce vaccin face à cette mutation du virus.  

En réunion du Conseil des ministres, tenue avant-hier mercredi, par vidéoconférence, le ministre de la Santé et de l’action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, a présenté au chef de l’Etat, la stratégie de vaccination du Sénégal contre le Sars-Cov-2. Et dans cette stratégie de vaccination de masse, le Sénégal a développé deux pistes. Le pays est membre de l’initiative Covax de l’Organisation mondiale de la santé (Oms), qui est en discussion avec les grandes firmes pharmaceutiques, comme Pfizer, Moderna, entre autres, pour l’achat de vaccins. Parallèlement, le ministre de la Santé et l’action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, dans un tweet publié mardi 12 janvier 2021, avant d’être retiré quelques heures plus tard, fait part d’un don de 200 000 doses de vaccins Sinopharm de la part de la Chine. Ainsi, l’acquisition d’un vaccin anti-Covid intervient dans un contexte où on parle d’une nouvelle souche du coronavirus plus virulente. Avec ces mutations du virus, faut-il s’inquiéter sur l’efficacité des vaccins ? Au ministère de la Santé et de l’action sociale, le problème ne semble pas se poser. Car, de l’avis du directeur de la Prévention, Dr Elhadji Mamadou Ndiaye, la mutation du virus n’a pas affecté les vaccins. Ce dernier se fonde sur les informations scientifiques mises à la disposition des autorités sanitaires du Sénégal. Dr El Hadji Mamadou Ndiaye : «Les informations dont nous disposons disent que la mutation du virus n’a aucun effet sur l’efficacité des vaccins. Selon nos informations scientifiques, les mutations en question n’ont pas remis en cause les vaccins contre le Covid-19. Mais, pour plus d’informations, il faut contacter un virologue qui pourra se prononcer plus sur cette question».
Professeur titulaire des Universités, en Bactériologie-Virologie, Dr Coumba Kane Touré conforte la thèse des services du ministère de la Santé et de l’action sociale. Contactée par L’Observateur, elle rassure que «les vaccins ont pris en compte les possibilités de ces mutations-là. Pour le moment, les mutations n’auront pas un impact négatif par rapport à l’efficacité du vaccin».
Mais, ce ne sont pas tous les spécialistes de la Santé qui partagent cette thèse. Certains doutent de l’efficacité des vaccins face aux mutations du virus. «Tous ces vaccins anti-Covid ne sont pas encore sûrs. Parce qu’aucun ne répond aux critères de fabrication d’un vaccin», confie un spécialiste en Santé publique sous le couvert de l’anonymat. Notre interlocuteur liste trois critères fondamentaux pour déterminer un bon vaccin, à savoir la qualité, l’efficacité et l’innocuité. Et, c’est le troisième critère qui pose problème. A l’en croire, un vaccin peut être efficace à 79 voire 90%, il peut être de qualité, mais c’est l’innocuité qui va poser problème. La précipitation avec laquelle les vaccins anti-Covid ont été créés ne rassure pas ce spécialiste. Il estime que les gens se sont empressés de mettre sur le marché des vaccins qui sont nouveaux et dont on ne connaît pas les effets secondaires que cela peut avoir sur les populations. «Les vaccins ont des effets secondaires qui sont, soit immédiats, soit secondaires à moyen terme ou secondaires à long terme. Et ce sont les effets secondaires à long terme qui inquiètent. Les gens ont tout accéléré. Et c’est cela qui ne rassure pas», dit-il. Seulement, pour le moment, le vaccin se trouve être la seule solution pour contenir la maladie.
SOPHIE BARRO

Cet article a été ouvert 39 fois.

Publié par

Namory BARRY

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Ndiaga Ndiaye

Directeur de publication

Service commercial