Le Building administratif fermé : Des Ministres sans-abris au sein du gouvernement

vendredi 10 septembre 2021 • 359 lectures • 0 commentaires

Politique 2 semaines Taille

Le Building administratif fermé : Des Ministres sans-abris au sein du gouvernement

Le Building administratif «Mamadou Dia» est fermé. Après l’incendie du 26 août dernier, il a été annoncé la fermeture d’une partie de l’immeuble. Seulement, c’est presque tout le bâtiment qui l’est. Il n’y a qu’un service du Secrétariat général du Gouvernement qui y est resté et il est au rez-de-chaussée. Les ministères de la Justice, des Forces Armées, du Pétrole et des énergies ont été délogés.

L’incendie du Building administratif «Mamadou Dia», le 26 août dernier, a fait plus de dégâts qu’il n’y paraît. Alors qu’au départ, c’était pour une fermeture d’une partie du bâtiment pour une durée d’un mois, la réalité est tout autre. En vérité, les conséquences de cet incendie sont dévastatrices. Elles ont même obligé les autorités étatiques compétentes à fermer le Building. «Le Building administratif n’est pas partiellement fermé. Il est fermé. Il n’y qu’un service là-bas et c’est pour recevoir du courriel», souffle un fonctionnaire du ministère du Pétrole. En réalité, il n’y a qu’un service du Secrétariat général du gouvernement qui est sur les lieux et il a été déplacé au rez-de-chaussée. Ainsi, tous les ministères qui avaient leurs locaux audit Building ont été délocalisés. Ce sont les ministères des Forces Armées, de la Justice, du Pétrole et de l’énergie et le Secrétariat général du Gouvernement. D’ailleurs, des sources proches du gouvernement expliquent que plusieurs services de ces ministères n’ont pas encore de point de chute. C’est d’ailleurs le cas du ministère de la Justice qui a vu ses services éparpillés un peu partout. D’ailleurs, les mêmes sources soufflent que le ministre et son Cabinet devraient s’installer au ministère des Finances. Les services de ces ministères qui peuvent faire le travail à distance ont été priés de rester chez eux, selon des sources de L’Observateur. En effet, les réseaux électriques et de ventilation de l’immeuble ont été bousillés. Ce qui fait qu’il est impossible qu’il continue d’accueillir les personnels des services concernés. C’est l'entreprise française Dooke Works qui serait à l'origine de l'incendie du Building administratif de Dakar. Les ouvriers auraient déclenché le feu en soudant un point d'ancrage avec un chalumeau. «Libération» écrivait que la société française avait été choisie à l'issue d'un appel d'offres restreint lancé par le Dage du Secrétariat général du gouvernement. Un marché considéré comme opaque. Il ajoutait que Dooke Works qui était chargée du nettoyage des baies vitrées du bâtiment, n'avait pas pris de police d'assurance. Le Service de gestion du Building administratif avait répliqué que le marché a été passé par la procédure de Demande de renseignements et de prix à compétition restreinte (Drpcr), qui s’applique aux marchés des travaux de l’État, dont les montants sont inférieurs à 25 000 000 de FCfa.
Rénové à près de 40 milliards de FCfa, le Building administratif a été inauguré le 30 janvier 2019 par le Chef de l’État. Il avait accueilli le ministère des Forces Armées (8e étage), celui de la justice (7ème  étage), celui du Pétrole et des énergies (3e et 4e étages) et le Secrétariat général du gouvernement (5e et 9e étages). Aujourd’hui, tous ces personnels sont éparpillés dans d’autres services. La rénovation du bâtiment qui avait soulevé plusieurs critiques, a concerné l’augmentation du nombre de pièces, qui passe de 539 à 634, et 9 salles de réunion, 32 salles d’attente, 53 toilettes individuelles, 61 blocs de toilette, 23 entrepôts, 67 locaux techniques, 12 dortoirs pour les services de sécurité. En plus du rajout d’un 10e étage comprenant une salle de conférence de 275 places, une salle de réunion de 70 places, la réalisation de deux restaurants au niveau R-1 et au 10e étage de 286 et 318 places respectivement, avec équipements de cuisine modernes ; l’augmentation du nombre d’ascenseurs qui passe de 7 à 12 et d’un parking couvert sur 2 niveaux, d’une capacité totale de 174 places. En attendant que la Section de recherches de la gendarmerie de Colobane livre les véritables raisons de cet incendie, le Building administratif est fermé et les services des ministères qui s’y logeaient sont hébergés un peu partout. 
Makhaly Ndiack NDOYE 

Cet article a été ouvert 359 fois.

Publié par

Namory BARRY

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Ndiaga Ndiaye

Directeur de publication

Service commercial