Les derniers instants de Maguette Wade racontés par sa fille

jeudi 10 mars 2022 • 1174 lectures • 0 commentaires

People 2 mois Taille

Les derniers instants de Maguette Wade racontés par sa fille

PUBLICITÉ

Si un panthéon de la culture avait existé au Sénégal, son nom aurait pu y trôner fièrement. Mythique animateur sur la chaîne nationale, Maguette Wade avait contribué à populariser de nombreux talents de la musique sénégalaise comme Yossou Ndour, le défunt Thione Seck, Ismaëla Lô, Kiné Lam, les Toure Kunda…

Du début des années 80 à sa retraite, au tournant des années 90, il a tendu le micro et ouvert bien des horizons aux artistes dans son légendaire émission «Télévariétés» et a ainsi contribué au rayonnement de la chanson sénégalaise.

PUBLICITÉ


A la retraite, Maguette Wade avait disparu médiatiquement. On le disait malade depuis plusieurs années. L’Observateur avait, à de nombreuses reprises, tenté de le faire parler dans une interview. Une sortie médiatique qu’il a toujours remise à plus tard. Un rendez-vous manqué avec les Sénégalais nostalgiques de cette époque. Sa mort a été annoncée, hier, sur les réseaux sociaux. A 76 ans, Maguette Wade laisse une femme et trois enfants éplorés. Famille, collègues et artistes lui rendent hommage.

PUBLICITÉ


ROYAKHA MAREME DIENG SALLA WADE, 21 ANS : «Il a été admis ce dimanche à l’hôpital Fann, suite à des complications liées à sa maladie»


«Mon père était quelqu’un de formidable qui prenait soin de sa famille. Il était généreux, je ne saurais lui rendre hommage à sa hauteur. Il était malade depuis longtemps et avait même introduit un dossier pour une évacuation médicale. Ça ne s’est pas fait et c’est ce qui nous fait le plus mal. En tant que cadette, je ne sais pas grand-chose des années de gloire de mon père. Tout ce que je sais, je le tiens des gens qui ont été marqués par son émission. Il a été admis ce dimanche à l’hôpital Fann, suite à des complications liées à sa maladie. D’ailleurs, durant son alitement, je n’ai vu que deux personnes lui rendre visite : Youssou Ndour et Mbacké Dioum qui l’a assidûment assisté. Mais heureusement, sa famille a fait bloc derrière lui et on a toujours gardé l’espoir de le voir se relever. C’est dur de le voir partir.»


PAPSY, REALISATEUR DE L’EMISSION «TELEVARIETES» : «Maguette était un grand monsieur, très attaché à son travail, extrêmement pointilleux, maniaque à la limite»


«On a travaillé souvent ensemble. Maguette a travaillé au départ dans un genre : les pièces de théâtre de Daaray Kocc et Diamonoy Tëy. Par la suite, il a commencé à travailler sur ‘’Télévariétés’’ qui était l’émission phare qu’il ne fallait pas rater à l’époque. L’émission était très suivie et il était impensable pour la Rts de ne pas le programmer. Maguette était un grand Monsieur, très attaché à son travail, extrêmement pointilleux, maniaque à la limite. Il réalisait ses émissions et les supervisait : il était à la régie du début à la fin de ses émissions avant de rentrer chez lui à Pikine. En dehors du travail, c’était un grand frère pour tout le monde. On s’est parlé au téléphone il y a deux mois de cela, on voulait passer le voir avec d’autres collègues, mais ça ne s’est pas fait : il me disait : ‘’Nous sommes ensemble par la pensée.’’»


KADER DIOKHANE, PRESENTATEUR : «Maguette était un monument qui aurait été d’un grand apport dans la formation des jeunes animateurs»
«Maguette était un homme bon, très performant et au commerce facile. On se parlait de temps en temps au téléphone, il m’appelait à chaque fois qu’il regardait mon émission. Il lui arrivait même de me donner des contacts pour le travail. Lorsque j’avais en charge le département des Programmes de la radio, on envisageait son retour, mais malheureusement, sa santé ne le lui aurait pas permis. Avec sa mort, c’est tout un univers qui s’en va. Maguette était un monument qui aurait été d’un grand apport dans la formation des jeunes animateurs. Les médias foisonnent et chaque animateur avec sa manière de présenter une émission. Et en cela, il aurait été d’une grande aide d’autant plus qu’il était d’une grande générosité d’âme.» 


YOUSSOU NDOUR, CHANTEUR : «Celui qui m'a fait faire mes premiers play-backs»


«Un monument de la Télé, celui qui m'a fait faire mes premiers play-backs, un grand frère et ami vient de partir. Mes condoléances à sa famille et à tous les mélomanes.»
SERIGNE SALIOU YADE

Cet article a été ouvert 1174 fois.

Publié par

Namory BARRY

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Ndiaga Ndiaye

Directeur de publication

Service commercial