Les dessous de la polémique entre Miss Sénégal 2020 et le Comité d'organisation

mercredi 17 novembre 2021 • 285 lectures • 0 commentaires

People 2 mois Taille

Les dessous de la polémique entre Miss Sénégal 2020 et le Comité d\'organisation

PUBLICITÉ

Entre railleries et moqueries de toutes sortes, Ndèye Fatima Dione, Miss Sénégal 2020, en a vu de toutes les couleurs, au lendemain de son élection. Les commentaires aussi mesquins les uns que les autres sur son physique ont inondé la toile. Pourtant, elle n’était pas au bout de ses peines. En bisbilles avec le Comité d’organisation, la reine de beauté n’a pas pu profiter des joies de son sacre. Les voyages, les cérémonies, la bourse d’études lui sont tous passés sous le nez.

Elle n’était d’ailleurs pas présente lors de la grande finale de Miss Sénégal 2021 pour remettre la couronne à sa suppléante Fatou Lamine Lô, comme il est de coutume…

PUBLICITÉ


 
Jamais une élection de Miss n’avait suscité autant de débats. Ndèye Fatma Dione n’oubliera pas de sitôt les commentaires qui ont suivi son élection au concours Miss Sénégal. Entre quolibets et railleries en tout genre, elle en a vu de toutes les couleurs. Certains se sont même montrés intraitables, en contestant son titre. La représentante de la région de Fatick, qui a ravi la palme aux candidates des autres régions, a vécu les moments les plus gênants de sa vie. Malgré ce lynchage qui a duré près d’une semaine sur les réseaux sociaux, elle a gardé la tête froide et a préféré faire focus sur son règne qui allait durer un an. Seulement, la jeune femme de 21 ans n’était pas encore au bout de sa peine. Elle était loin de se douter qu’elle allait au-devant d’une année compliquée et surtout de frustrations. Les moqueries d’un certain public, n’étaient pas grand-chose face à la déception qu’elle a tirée de son compagnonnage avec le Comité Miss Sénégal Nouvelle Vision. C’est, en tout cas, ce qu’elle a laissé entendre à travers ses sorties médiatiques qu’elle a faites récemment. A en juger par ses propos, il n’a pas rempli ses obligations envers elle, encore moins tenu ses promesses, après son sacre. Ndèye Fatma Dione, un brin dépitée, a fustigé l’attitude du Comité qui lui a, en quelque sorte, tourné le dos, au moment où elle avait le plus besoin de lui. Elle a soutenu avoir gardé le lit pendant longtemps sans pour autant recevoir une visite de courtoisie, encore moins une assistance financière de la part de ceux-là qui l’ont mise sous les feux des projecteurs. Sans compter les engagements non respectés, comme les voyages et la bourse d’études. 
Et pour couronner le tout, lors de la grande finale de l’élection Miss Sénégal 2021 qui s’est déroulée samedi dernier au Grand Théâtre, en grande pompe, elle a tout simplement été «snobée». Comme cela se faisait d’ordinaire dans ces concours de beauté, la Miss sortante Ndèye Fatma Dione aurait dû remettre la couronne à Fatou Lamine Lô, celle qui l’a succédé au titre d’ambassadrice de la beauté sénégalaise…

PUBLICITÉ


«Ils m’ont appelée le jour de l’élection pour me demander si j’étais en route… J’étais peinée, on ne m’associait à rien»


Seulement, à la surprise générale, c’est Alberta Diatta, la Miss Sénégal 2019, qui a été présentée au show comme étant son prédécesseur. Ce fut, une fois de plus, une grande désillusion pour la jeune Fatickoise de se voir ainsi «écartée». «J’ai suivi la cérémonie à la télévision. J’ai été surprise et peinée de les entendre dire que la Miss 2021 succède à celle de 2019. Ce qui n’est pas normal. On ne m’informe de rien. On ne m’associe à rien. C’est à travers les médias que je reçois les informations concernant les activités du comité. Lorsqu’une première date avait été retenue pour la finale, le coordonnateur avait appelée ma mère pour lui dire que je devrais assister à la cérémonie pour rendre la couronne. Malheureusement, il y a eu un report à cause de la pandémie. Mais pour cette finale-ci, personne ne m’a contactée à l’avance. C’est le jour J, vers 19 heures, qu’ils m’ont appelée pour me demander si j’étais en route pour prendre part à la cérémonie. Je n’avais reçu, auparavant, aucune note, aucune invitation. Même si je devais y être par obligation, ils devaient au moins m’informer de la nouvelle date retenue pour la finale», souligne Ndèye Fatma Dione. 
Amina Badiane, présidente du comité Miss Sénégal, botte en touche. «Elle était au courant de tout ce que l’on faisait. On a appelé sa mère pour l’inviter à l’activité «Vivre ensemble» à Diamniadio, avec les 14 candidates, mais elle ne s’est jamais présentée. Elle a même reçu des lettres d’avertissements. Je lui ai écrit des courriers pour lui dire qu’elle doit se présenter à la finale. Si elle ne vient pas, on ne va pas lui tordre la main. Puisqu’elle était absente à toutes nos activités, j’ai décidé de travailler avec la Miss 2019», se défend-elle. 



«Pas de nouvelles pendant 7 mois, non-respect des termes du contrat. Des lettres d’avertissements lui ont été adressées. Bourse d’études annulée pour insuffisance de résultats, les voyages tombés à l’eau à cause du Covid-19»


La présidente du Comité Miss Sénégal affirme que Ndèye Fatma Dione n’a pas respecté les termes du contrat qui les lie. «Elle faisait des interviews et participait à des plateaux sans nous avertir et le contrat dit que la Miss ne peut pas prendre des engagements sans l’aval du comité d’organisation», relève-t-elle. Amina Badiane estime que le comité a respecté toutes les promesses. «Elle a reçu de l’argent, des boucles d’oreilles en or, un computer. Dans le contrat, nous n’avons jamais promis une voiture. Nous offrons des lots, une bourse d’études et créons les opportunités de voyage. L’Iseg était confrontée à des difficultés. J’ai pu débloquer une bourse à l’Itecom. Le Dg m’avait demandé son Certificat d’études. Toutefois, ses notes ne lui ont pas permis de bénéficier de cette bourse», ajoute-t-elle. Pour la présidente, tous les engagements dans le contrat ont été honorés, excepté les voyages. Un manquement qui n’est pas dépourvu de raison. «Elle a même participé à un voyage. Mais avec le Covid-19, j’ai moi-même perdu des contrats. Il n’y avait plus de voyages à l’étranger, même les voyages interurbains étaient interdits. Elle devait représenter le Sénégal dans un Salon qui devait se tenir à Besançon, mais il a été annulé à cause du Covid-19. Par la suite, elle est tombée malade. Elle a disparu pendant sept mois et nous n’avons pas eu de ses nouvelles. Parfois, on appelait sa mère pour qu’elle prenne part à des interviews ou d’autres évènements, mais sa mère servait toujours la même réponse : elle est malade. J’ai envoyé le comité d’organisation à plusieurs reprises pour lui rendre visite, mais sa mère nous disait qu’elle était avec sa grand-mère, à défaut de nous donner une autre réponse», étaye-t-elle. 


Indignations et élan de solidarité sur la toile. De 3 000 à 8 000 abonnés en 24H


En tout état de cause, ce «mépris» du comité d’organisation vis-à-vis de la belle de 2020 a soulevé une vague d’indignations de la part de plusieurs Sénégalais. Surtout ceux actifs sur les réseaux sociaux. Pour eux, Ndèye Fatma Dione fait, ni plus ni moins, les frais de ses différentes sorties au cours desquelles, elle déplorait le non-respect des engagements pris par le comité d’organisation après son élection. En plus de s’être offusqués de l’attitude du comité d’organisation de cet évènement, les internautes ont lancé un élan de soutien pour booster ses pages sur Internet, afin que les annonceurs puissent la solliciter pour des placements publicitaires. Une action spontanée qui a même surpris l’intéressée. «Lorsque j’ai visité mon compte Instagram, j’ai constaté que le nombre de mes abonnés a flambé. Je n’avais rien compris. J’ai vu, par la suite sur ma messagerie Facebook, les captures des publications qui ont été faites en ma faveur. C’est comme cela que je l’ai appris. En 24 heures, je suis passée de 3 179 à plus de 7 000 abonnés», explique-t-elle. Hier, à 19H12mn, elle était à 8 074 abonnés sur sa page Instagram. 
AIDA COUMBA DIOP

Cet article a été ouvert 285 fois.

Publié par

Namory BARRY

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Ndiaga Ndiaye

Directeur de publication

Service commercial