Meurtre à l'UGB : une 2e personnes arrêtée dans l'affaire de l'étudiante de Saint-Louis

mercredi 30 mars 2022 • 1034 lectures • 1 commentaires

Faits-Divers 2 mois Taille

Meurtre à l\'UGB : une 2e personnes arrêtée dans l\'affaire de l\'étudiante de Saint-Louis

PUBLICITÉ

La Brigade de recherches de Saint-Louis a arrêté le chauffeur de la voiture qui a aidé le présumé meurtrier à transporter la dépouille de Seynabou Ka Diallo dans une valise. Il a été dénoncé par P.Y. Seck, lors de sa deuxième audition. 

Les enquêteurs de la Brigade de recherches de Saint-Louis, eux-mêmes, ont établi leur quartier général à Diama pour élucider l’assassinat de la jeune étudiante Seynabou Ka Diallo, tuée et jetée à Ndiawdoun par son copain P.Y. Seck. Alors que la victime était portée disparue de façon mystérieuse, ses collègues étudiants, par le biais de la Commission sociale, qui ne désespéraient pas de la retrouver, avaient porté l’affaire devant la Gendarmerie de Diama, finalement dessaisie du dossier au profil de la Brigade de recherches de la gendarmerie de Saint-Louis par les plus hautes autorités de la Gendarmerie nationale, compte tenu du tollé, pour élucider cette affaire. Ces hommes de l’ombre qui ont mené les investigations et réuni les éléments techniques avec célérité, ont permis, grâce à leur persévérance et leur opiniâtreté, de confondre le présumé meurtrier de l’étudiante Seynabou Ka Diallo. P.Y. Seck, après avoir avoué son forfait, a fait de nouvelles révélations explosives qui ont permis de mettre la main sur son complice, un conducteur de véhicule particulier qui l’a aidé à transporter la dépouille de l’étudiante à Ndiawdoun.
A la Brigade de recherches de la gendarmerie de Saint-Louis où le présumé meurtrier, P.Y.S, est placé en position de garde à vue pour les besoins de d’enquête, les enquêteurs, déterminés à lever tout le mystère qui entoure cette affaire monstrueuse, ont repris les auditions après les premiers aveux du mis en cause. Son face-à-face avec les gendarmes-enquêteurs, au cours d’une seconde audition, a été déterminant. Confondu par les feux roulants des questions posées par les enquêteurs qui l’ont mis devant ses propres aveux circonstanciés consistant à dérouler le film de son acte odieux, il a fini par donner plus de détails sur tout ce qui s’est passé le jour du drame. Éclatant en sanglots, il a fini par dérouler le film du transport de la victime de sa chambre au Campus social de l’Université Gaston Berger à Ndiawdoun. Selon les propres témoignages de P.Y. Seck, c’est après avoir tué sa copine par strangulation et qu’il fallait se débarrasser de cette dépouille devenue encombrante, qu’il a muri un plan qui consiste à transporter le corps sans vie hors du Campus, dans un endroit calme. C’est ainsi qu’il a plié le corps sans vie de la défunte pour le mettre dans sa valise. Cet acte accompli, le meurtrier s’est procuré une moto. Mais avec la lourdeur du colis, la valise contenant la dépouille de l’étudiante, tuée pour une histoire d’avortement, est tombée en cours de route. Sachant qu’il lui sera très difficile de transporter cette grande et lourde valise à bord d’une moto, il décide de demander de l’aide. C’est ainsi qu’il demande à un conducteur de véhicule de l’aider à transporter sa valise à Ndiawdoun. Le conducteur décide de lui répondre favorablement. Pour en savoir plus, il lui demande ce qu’il transporte dans cette lourde valise. Ce que le conducteur du véhicule particulier a accepté volontiers. Avec cette information, les éléments de la Brigade de recherches de la gendarmerie ne se sont pas fait prier pour aller à la recherche du conducteur que l’étudiant dit avoir identifié. Les recherches entreprises ont permis d’arrêter le présumé complice de l’étudiant. En attendant son audition, l’enquête suit son cours. Les membres de la famille de l’étudiante, grâce à la Brigade de recherches de la Gendarmerie de Saint-Louis, ont pu faire le deuil de leur fille.
Pape Ousseynou DIALLO

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 1034 fois.

Publié par

Namory BARRY

admin

1 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Ndiaga Ndiaye

Directeur de publication

Service commercial