lundi 12 octobre 2020 • 20 lectures • 0 commentaires

Nganda : Pour une histoire de téléphone confondu, le 1er adjoint au maire tabassé

Faits-Divers 1 semaine Taille

Nganda : Pour une histoire de téléphone confondu, le 1er adjoint au maire tabassé

En queue de poisson. C’est ainsi qu’a pris fin la réunion municipale tenue samedi dernier, à la mairie de Nganda (région de Kaffrine), élargie aux notables et autorités administratives locaux. Après une brouille avec le maire, son 1e adjoint va, en quittant la salle, confondre son téléphone avec celui du Secrétaire municipal. Il en a pris pour son grade.

Premier adjoint au maire de la commune de Nganda (région de Kaffrine), Babacar Mbaye n’oubliera pas de sitôt sa mésaventure de ce samedi 10 octobre 2020. Alors qu’il prenait part à une réunion municipale mouvementée à la suite d’un bras de fer avec Baye Niass Cissé, l’édile de la localité, il décide de quitter la rencontre. Seulement, dans la foulée, il confond son téléphone portable avec celui du Secrétaire municipal, Cheikh Ahmed Tidiane Cissé. Une méprise qu’il va payer cher. Il sera roué de coups par le Secrétaire municipal. L’incident a fini à la gendarmerie saisie d’une plainte à laquelle B. Mbaye a joint un certificat médical.


L’incident survenu au cours de cette réunion municipal élargie, est parti d’une cérémonie de remise de stocks de riz à un groupe de sinistrés, organisée par le maire de Nganda, Baye Niass Cissé. Au terme de la cérémonie, l’édile de la commune tient dans son bureau, une réunion élargie à ses deux adjoints et son Secrétaire municipal. Ont aussi été conviés le chef du village de Nganda et trois autres conseillers municipaux. Une occasion saisie par Babacar Mbaye, 1e adjoint au maire, pour étaler devant l’assistance le différend qui l’oppose au maire Baye N. Cissé et au Secrétaire municipal, Cheikh A. T. Cissé. Prenant à témoin les notables présents à la rencontre, Babacar Mbaye sollicite une médiation pour retrouver ses privilèges de 1er adjoint au maire, «arbitrairement confisqués par l’édile de la commune.» Il s’explique. «Depuis 3 ans, tous les privilèges qui me reviennent de droit, à savoir mon indemnité d’officier d’état civil, mon téléphone portable, ainsi que mon carburant sont retenus par le maire.» Des réclamations qui, selon des témoins, ne seront pas du goût des partisans du maire. Au premier rang de ceux-ci, le Secrétaire municipal, Cheikh A. T. Cissé, neveu du maire. La réunion qui avait bien démarré, va tourner vinaigre et l’ambiance électrique donne lieu à un embrouillamini. Excédé par cette tournure, le premier adjoint au maire décide de quitter la salle. Mais, oubliant qu’il avait rangé son téléphone portable dans sa poche, il s’empare par inadvertance du téléphone de l’un de ses adversaires, à savoir le Secrétaire municipal. Un geste mal interprété par Cheikh A. T. Cissé qui, sur un ton sec, le somme de remettre immédiatement le téléphone à sa place. Suivra un dialogue de sourds au cours duquel, le secrétaire municipal «blessera Babacar Mbaye d’un violent coup de poing à l’œil gauche». Se sentant humilié, Babacar Mbaye qui tenait à laver l’affront, sera maîtrisé par le chef de village et 3 autres conseillers municipaux qui tenteront de régler l’affaire à l’amiable. Sérieusement atteint, Babacar Mbaye est raccompagné chez lui. 


Joint au téléphone, il s’explique : «Depuis un certain temps, je ne suis pas en bons termes avec le maire Baye N. Cissé. Son neveu, C. A. T. Cissé qui est le Secrétaire municipal, a pris fait et cause pour lui. Samedi dernier, quand j’ai senti, au cours de la réunion tenue dans le bureau du premier magistrat, que mes observations étaient mal interprétées par le camp du maire, alors que je ne réclamais que ce qui me revient de droit (l’indemnité d’officier d’état civil, le téléphone portable et le carburant), j’ai décidé de quitter la salle. Mais, sous le coup de la colère, j’ai confondu mon téléphone portable avec celui du Secrétaire municipal, oubliant que le mien était dans ma poche. Pour autant, cela mérite-t-il toute la violence inouïe faite à mon endroit ?» Poursuivant, il indique s’être par la suite rendu à l’hôpital où il a eu un certificat médical corsé par une incapacité temporaire de travail. Muni de ce document médical, B. Mbaye indique avoir saisi la gendarmerie de Kaffrine d’une plainte déposée samedi, contre son secrétaire municipal. Interpellé sur ce différend qui l’oppose à Babacar Mbaye, Premier adjoint au maire, le Secrétaire municipal, Cheikh Ahmed Tidiane Cissé n’a pas souhaité se prononcer. Tout au plus, il a versé dans des menaces à peine voilées.


MARIAMA GUEYE

#MairedeNganda #Conseilmunicipal #Kaffrine

Cet article a été ouvert 20 fois.

Publié par

Namory BARRY

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Partager cet article

  

Options

logo iRevue

iRevue du 20 oct.

lune   Il est 22:31   •   temperature 33°C

Nous avons sélectionné les meilleurs articles de la journée.

Une revue sera automatiquement générée avec les meilleurs articles du moment sur les différents supports iGFM, Record et L'Obs.

Contactez-nous !

Ndiaga Ndiaye

Directeur de publication

Service commercial