Pour renoncer au mariage avec sa copine, il envoie des vidéos de leurs ébats sexuels à ses parents et amis

mercredi 15 septembre 2021 • 205 lectures • 0 commentaires

Faits-Divers 1 semaine Taille

Pour renoncer au mariage avec sa copine, il envoie des vidéos de leurs ébats sexuels à ses parents et amis

Poursuivi pour collecte illicite de données à caractère personnel, distribution d’images contraires aux bonnes mœurs, Djadji Dieng est emprisonné à 2 mois ferme. Pour renoncer à la promesse de mariage faite à sa copine, A. Pouye, il envoie des vidéos de leurs ébats sexuels et des photos de sa chérie nue aux parents et amis de cette dernière pour justifier son changement d’avis. 

Très ingénieux dans sa stratégie, Diadji Dieng a facilement roulé sa copine, A. Pouye dans la farine. Dès que le mariage a été évoqué, cette dernière est facilement tombée dans les panneaux, très excitée à l’idée de se marier comme la plupart des filles de son âge. Elle dégote la somme de 335 000 Fcfa pour compléter la dot, sur demande de son petit copain, déjà marié et père de 8 enfants. Après un an de relation passé ensemble à planer dans leurs nuages, le chauffeur de camion, Djadji Dieng, a décidé de franchir le cap. D’un commun accord, il est allé rencontrer les parents de sa future femme pour leur manifester son désir de prendre leur fille comme seconde épouse. Très pragmatiques, ces derniers ont décidé de lui accorder sa main dans le mois. Mais ce que la gérante de multiservices ne savait pas, c’est qu’en lui remettant hâtivement le complément de la dot, elle a mordu à l’hameçon sans s’en rendre compte. Plus la date approchait, plus son homme jouait avec elle la carte de l’indifférence. Très remontée, Awa a commencé à lui réclamer son argent. Mais son bien-aimé ne l’entendait pas de cette oreille. Non seulement, il a refusé de lui remettre l’argent, mais pis, il a annulé le mariage. Pour justifier ce revirement, il envoie des photos et vidéos compromettantes de Awa à ses parents, notamment à son oncle et quelques-uns de ses amis, pour leur dire que Awa est une fille frivole et que jamais, il ne compte épouser une fille de mœurs légères. Dans lesdites vidéos, ils étaient ensemble, nus comme des vers, dans des positions aguicheuses. Dans les autres photos, Awa apparaît seule, affichant toute sa nudité. Des photos que le prévenu aurait prises à son insu. Son ego touché, son nom traîné dans la boue, Awa n’a pas hésité à déposer une plainte contre son désormais ex-petit ami. Il a ainsi été appréhendé le 10 septembre dernier et placé sous mandat de dépôt.
Attrait hier, à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar, le prévenu a reconnu avoir diffusé ces photos contraires aux bonnes mœurs. Mais contrairement aux déclarations de Awa, il a servi une autre version. Si on s’en tient aux explications de Djadji, alors que la date du mariage avait déjà été fixée, Awa l’a invité un jour chez elle. Domicilié à Keur Massar, il a répondu comme d’habitude à son invitation. Une fois chez elle, ils se sont retirés à la terrasse pour plus d’intimité. Là, alors qu’il manipulait le téléphone de sa copine, il voit dans le fil de discussion 4 de ses photos nue, envoyées à deux de ses contacts hommes. Furax, il a quitté les lieux, ignorant les supplications réitérées de Awa. Fourré dans un pantalon jean et un tee-shirt saumon, Djadji ne semble pas regretter son acte. Devant la barre, il a clairement notifié au tribunal qu’il n’aimerait plus revoir Awa en peinture. Concernant les 335 000 FCfa, il nie avoir reçu de sa copine une telle somme. Des dénégations qui n’ont pas ébranlé le représentant du ministère public qui a requis une application de la loi. Le tribunal, après en avoir délibéré, l’a reconnu coupable, avant de le condamner à 2 mois de prison ferme.
AWA SECK (STAGIAIRE)

Cet article a été ouvert 205 fois.

Publié par

Namory BARRY

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Ndiaga Ndiaye

Directeur de publication

Service commercial