Sandiara - Attaque à main armée : Les affrontements entre gendarmes et malfaiteurs font un mort et 4 blessés graves

mercredi 17 novembre 2021 • 198 lectures • 0 commentaires

Faits-Divers 1 semaine Taille

Sandiara - Attaque à main armée : Les affrontements entre gendarmes et malfaiteurs font un mort et 4 blessés graves

PUBLICITÉ

L’usine indienne de fabrication de batterie, implantée à Sandiara, a été, dans la nuit du lundi au mardi, le théâtre d’un affrontement sanglant entre les forces de l’ordre et des délinquants. Le bilan des affrontements s’est soldé par la mort d’un des malfaiteurs et 4 blessés graves du côté des employés indiens.

Après l’agression de l’usine chinoise chargée de la construction de l’Autoroute à péage, perpétrée dans la nuit du dimanche au lundi à Sindia, c’était au tour de l’usine indienne de fabrication de batteries, sise à Sandiara, de recevoir la visite surprise des malfaiteurs, hier mardi. Un affrontement sanglant qui s’est soldé par la mort d’un des malfrats, au cours des échanges de tirs avec les forces de l’ordre qui se sont nuitamment déplacés sur les lieux.  Quatre (04) Indiens de ladite usine ont également été grièvement blessés. Dans la nuit du lundi au mardi, aux environs de 3 heures du matin, ce gang de malfaiteurs qui a fini d’installer la psychose chez les populations de la Petite Côte, notamment les étrangers résidants dans cette partie du pays, parvient à dérober, à Saly, deux véhicules 4X4. Et une fois leur forfait commis, les délinquants qui semblent visiblement avoir bien planifié leur plan, prennent la route de Sandiara à bord des deux véhicules volés. Sur place, les malfaiteurs se dirigent tout droit vers l’usine indienne de fabrication de batteries où, très rapidement, ils surprennent le vigile des lieux qu’ils tiennent en respect avant de le maîtriser. Une fois cette étape franchie, les délinquants prennent d’assaut les différents bureaux et autres pièces de l’usine avant de s’emparer d’importantes sommes d’argent trouvées sur place. Au même moment, le vigile qui réussit momentanément à tromper leur vigilance, alerte vite les pandores de la Brigade de gendarmerie de la localité. Et aussitôt, le Commandant Ndiaye et ses hommes se déploient à l’usine de fabrication de batteries. Mais, ils seront vite interceptés par les délinquants qui ouvrent le feu, en premier, sur les forces de l’ordre. Il s’en est alors suivi un échange de tirs entre les deux camps au cours duquel, les gendarmes de la Brigade de Sandiara atteignent mortellement, par balle, un des membres du gang. Loin de lâcher prise, les assaillants parviennent, à leur tour, au moment des sanglants affrontements, à blesser gravement quatre (04) Indiens de l’usine. Avant de réussir à se frayer du chemin pour ensuite disparaître dans la nature à bord de leurs deux véhicules volés. Abandonnant sur place le corps sans vie d’un de leurs acolytes. Ce n’est qu’aux environs de 11 heures que les pandores de la Brigade de Sandiara qui ont aussitôt ouvert une enquête, vont retrouver dans la forêt de ladite localité les deux véhicules 4X4 volés à Saly par les malfaiteurs. Avant de mettre la main sur deux d’entre eux. En attendant de boucler l’enquête qui suit son cours normal et procéder à l’arrestation des autres membres du gang, les quatre (04) Indiens blessés, ainsi que le corps sans vie d’un membre de la bande des délinquants, sont acheminés à l’hôpital de Mbour.
MARIAMA GUEYE

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 198 fois.

Publié par

Namory BARRY

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Ndiaga Ndiaye

Directeur de publication

Service commercial