jeudi 19 novembre 2020 • 127 lectures • 0 commentaires

Tensions dans le marché du sucre : Macky Sall «arrête» le ministre du Commerce

Économie 1 semaine Taille

Tensions dans le marché du sucre : Macky Sall «arrête» le ministre du Commerce

Macky Sall y a mis les formes. Il a utilisé un ton… sucré, mais ferme. Une manière pour lui de donner une suite favorable à l’appel qui lui a été lancé par les travailleurs de la Compagnie sucrière sénégalaise (Css), dont les emplois sont menacés par l’ouverture du marché du sucre à des importateurs au moment où la production de l’usine est en souffrance dans ses magasins.

C’est en réunion du Conseil des ministres que le chef de l’Etat a décidé, hier mercredi, de trancher la question. Et c’est en des termes diplomatiques que le Président Sall a ordonné l’arrêt des importations. «Sur la régulation du marché du sucre, le chef de l’Etat demande au ministre du Commerce de veiller à une régulation rigoureuse de ce marché pour éviter de fragiliser le tissu industriel dans ce secteur», lit-on dans le communiqué de la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres. Une décision présidentielle qui soulage la direction générale et les milliers d’agents de la Css. Ces derniers avaient rué dans les brancards, samedi dernier, pour dénoncer l’octroi, par le ministre du Commerce, des Déclarations d’autorisations d’importation de produits alimentaires (Dipas) à des opérateurs privés. A Richard-Toll, les travailleurs avaient étalé leurs craintes de perdre leur emploi. Le ministre du Commerce, Aminata Assome Diatta, en avait pris pour son grade. Elle serait, d’après eux, la responsable de cette situation qui dure depuis 8 ans. Elle a été accusée d’avoir donné, «de manière frauduleuse, des déclarations préalables d'importation de produits alimentaires. Ce qui a permis de faire entrer sur le territoire national 42 100 tonnes de sucre». Alors que pour le porte-parole des onze organisations syndicales de la Css, à cette occasion, et secrétaire général de la Cnts/Fc, la boîte de Mimran détient 30 000 tonnes de sucre dans ses entrepôts. «Face à ce désastre, l'avenir de nos emplois est hypothétique et sans issue», avait-il dénoncé. Une lueur d’espoir pour les travailleurs de la Compagnie sucrière sénégalaise (Css) qui avaient déjà programmé une grande marche samedi prochain à Richard-Toll.


JULES SOULEYMANE NDIAYE

#Marchédusucre #Importationdusucre

Cet article a été ouvert 127 fois.

Publié par

Namory BARRY

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iPhone et iPad
*Bientôt disponible sur Android

Contactez-nous !

Ndiaga Ndiaye

Directeur de publication

Service commercial