Touba : Le Khalife général des Mourides demande l’expulsion des «Tawaafeurs»

lundi 22 février 2021 • 723 lectures • 0 commentaires

Société 1 semaine Taille

Touba : Le Khalife général des Mourides demande l’expulsion des «Tawaafeurs»

Six des disciples qui s’étaient déplacés à Touba pour effectuer le Tawaaf seront déférés aujourd’hui au parquet. Ils devront expliquer leur action qui a surpris plus d’un dans la ville sainte de Touba. Par ailleurs, le Khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Mbacké, a sorti une fatwa pour demander leur expulsion de la Cité religieuse de Serigne Touba. 

La scène est surréaliste. Des centaines d’hommes, tout de blanc vêtus, débarquent à bord de bus de transport en commun. Ils prennent d’assaut les alentours de la grande mosquée de Touba et décident de faire le Tawaaf. Une vive opposition du dahira Moukhadamatoul Khidma, chargé de la surveillance de la grande mosquée, a annihilé cette action inédite que tentaient ces hommes venus d’ailleurs. La scène qui s’est passée vendredi dernier, est prise très au sérieux dans la Cité religieuse. Le Khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Mbacké, informé des échauffourées qui ont mis aux prises les «tawaafeurs» et des membres du dahira Moukhadamatoul Khidma et des arrestations qui ont suivi, a pris toutes les dispositions utiles pour que pareille situation ne se reproduise. Le guide de la communauté mouride souhaite que la loi dans toute sa rigueur soit appliquée aux initiateurs de cette œuvre «satanique». Selon des sources de L’Observateur, si les responsabilités sont situées, le Khalife général ne manquera pas de saisir le dahira Safinatoul Amane qui usera de toutes ses prérogatives pour chasser toutes les personnes incriminées dans cette affaire inédite hors du périmètre de Touba.


Le cerveau, un disciple de Kara, explique les raisons de cette Tawaaf
En effet, les six individus arrêtés par la police, membres du contingent voulant forcer les barrières pour effectuer un Tawaaf, devront être déférés ce lundi matin, au parquet. Ils sont poursuivis pour organisation de manifestation illégale et profanation d’un lieu de culte. Selon des sources proches des enquêteurs du commissaire Bachirou Sarr, il reste constant que la tête de file de ces hôtes encombrants se réclame disciple de Serigne Modou Kara Mbacké. Sous la houlette de leur Jeuwrigne, Habib Diaban, ils ont battu le rappel des troupes pour effectuer le Tawaaf, à Touba, à la grande mosquée. Devant le niet catégorique des éléments de la structure en charge de la sécurité et de l’entretien de l’édifice religieux de Touba, la tête de file ayant tenté d’accéder de force à l’intérieur de l’édifice passera un sale quart d’heure entre les mains des éléments de Moukhadamatou, avant d’être remis avec cinq autres de la bande aux policiers. «Malgré les précisions spontanées de Serigne Modou Kara Mbacké, quelques minutes après le groupe qui s'était présenté vendredi après-midi, devant la grande mosquée aux fins de s'organiser pour un "tawaaf", confiant n'avoir rien à voir avec eux, la tête de file persiste et signe devant les enquêteurs qu’il reste un diawrigne du guide moral de l'organisation Silkum Jawahiri de Serigne Modou Kara. Il précisera en outre, avoir débarqué de son propre gré à Touba depuis lundi dernier, en provenance de Dakar, précisément du quartier «Liberté  3», parce que, soutient-il, «il est investi d’une mission qui lui recommande de faire sept fois le tour de la mosquée de Touba pour récupérer une lumière qui va l’élever et l’aider à mieux assister les individus dans son activité de guérisseur».


Pourquoi ils ont décidé de faire le Tawaaf.
Dans cette entreprise, il a rallié leur siège niché au cœur de la cité religieuse de Touba, au quartier «Gare Bou Mack». Une bâtisse que leur a prêtée un émigré, mari de sa cousine, à l’intérieur de laquelle l’on découvre des photos de Serigne Modou Kara, des recueils de Khassaïdes, des exemplaires du Saint Coran, des nattes, un fauteuil drapé en blanc. C’est là où les différentes cellules établies au Sénégal s’étaient donné rendez-vous pour procéder aux derniers réglages avant leur procession. Toute la journée du vendredi, le contingent d’une centaine d’éléments, dont des hommes et des femmes, est soumis à une rude épreuve, à l’allure d’une répétition, sous la houlette du diawrigne, histoire de ne laisser en rade aucun aspect de leur entreprise : les dispositions dans les rangs, l’ordre, la désignation des proposés à l’exécution de leur hymne rythmé de (Allahou Wahidoune). Le port de la tenue blanche avec capuchon a été une exigence pour les hommes comme pour les femmes, pour prendre part à la procession. C’est à 16 heures que le départ du siège a été fixé. La consigne a été de libérer les véhicules à 313 mètres de la grande mosquée. Une mission de prospection avait auparavant délimité le point de chute, à côté du mur du domicile de Serigne Abdou Lahat Mbacké. Avant le top départ pour le tawaaf, le contingent sous la houlette du diawrigne Habib Diaban, a procédé à quelques démonstrations. Passé cette étape, le signal est donné pour, disent-ils, accomplir un acte que le Cheikh avait nourri d’accomplir sans en avoir l’occasion. La détermination des éléments de Moukhadamatou Khidma ayant eu échos de cette manifestation, a fait capoter l’impie entreprise. Certains d’entre eux, armés de gourdins étaient en faction au niveau du portail central. Issue au niveau de laquelle les échauffourées ont été notées. Cinq des assaillants ont été neutralisés, menottés et conduits à l’intérieur de la mosquée, avant d’être remis plus tard aux policiers du commissariat de Janatou Mahwa. Placés en garde à vue, ils disent ignorer, devant les enquêteurs, les raisons de leur présence à Touba. Un argument loin de convaincre les hommes du commissaire Bachirou Sarr. En compagnie de leur diawrigne, ils seront, ce lundi matin, déférés au parquet de Mbacké.
EL-H ABDOULAYE BAMBA SALL

Cet article a été ouvert 723 fois.

Publié par

Namory BARRY

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Ndiaga Ndiaye

Directeur de publication

Service commercial