Fausse arrestation pour trafic de migrants : La mise en scène de Mangassi

mercredi 25 novembre 2020 • 387 lectures • 0 commentaires

People 1 mois Taille

Fausse arrestation pour trafic de migrants : La mise en scène de Mangassi

Le célèbre comédien Mangassi a réussi à tromper son monde en distillant la nouvelle de son arrestation. Une information qui a fait le tour de la toile. Après recoupement, il a été établi que ce n’était ni plus, ni moins qu’un buzz orchestré par ses soins…

Le rôle qui l’a justement propulsé au-devant de la scène, était celui d’un émigré étranger, fraîchement débarqué au Sénégal. La troupe Soleil Levant de Thiès à laquelle Laye Sankaré alias «Mangassi» appartenait, était au tout début de son succès. Aujourd’hui, le célèbre comédien est de nouveau sous les feux des projecteurs à cause d’une affaire d’émigration. Seulement là, la réalité a dépassé la fiction. Tout est parti d’une plaisanterie de mauvais goût, d’un scénario pensé et écrit par Laye Sankaré lui-même. C’est d’ailleurs lui qui tient le premier rôle. Celui d’un rabatteur qui se chargeait de recruter de jeunes candidats à l’émigration clandestine, via les pirogues de fortune. La trame de fond tourne, bien entendu, autour de son statut d’artiste qui ne rechigne pas à exploiter la peine d’infortunés qui payent parfois au prix du sang, leur quête d’un mieux-être. L’épilogue lui, a pris les allures d’un thriller où le méchant finit toujours par payer les pots cassés. «Arrêté pour avoir servi de facilitateur aux convoyeurs de migrants, il a été rattrapé par ses actes.» 


Bad-buzz


C’est du moins, ce qu’il aurait essayé de faire avaler au public avide d’informations sensationnelles. La nouvelle, relayée par les sites en ligne, a fait le tour de la toile, en un temps record. Dans les commentaires, on s’indignait que le comédien soit tombé bien bas après un départ glorieux dans la troupe du Soleil-Levant. Toutefois, c’était trop vite aller en besogne. Après recoupements dans le cercle des comédiens, la vérité est autre. Mangassi n’aurait jamais été en état d’arrestation, pas plus qu’il n’a été entendu dans une quelconque affaire de trafic de migrants. Selon un de ses proches, il a cherché à créer ce bad buzz autour de lui, pour s’attirer les vues des lecteurs. En plein dans un projet qui touche l’émigration irrégulière, qu’il compte lancer très prochainement, il aurait mis en scène ce stratagème, histoire de mieux faire passer son message. Sauf que, son scénario n’était pas si bien «adapté» qu’il en avait l’air. Résultat des courses, avant même que son film ne soit déroulé, les rideaux se sont baissés sur lui. Tel est pris qui croyait prendre !


C’est avec sa bande d’amis de Thiès en compagnie de qui, il a fait ses balbutiements dans le monde du théâtre. Cheikhou Guèye alias Sanekh, Cheikh Ndiaye ou encore Aziz Niane et lui étaient tout le temps fourrés ensemble, leurs maisons sont voisines. Ensemble, ils vont mettre en place la troupe du «Soleil Levant» vers la fin des années  90. A travers la pièce intitulée «Sanekh» dans laquelle il incarne, «Mangassi», un séropositif venu d’Europe, il assoit sa notoriété. Il fera d’autres apparitions moins remarquées dans d’autres pièces avant de quitter ses compagnons pour se mettre à son propre compte. Il aura tout de même bénéficié de plusieurs ateliers de formation en techniques théâtrales, intonations de voix, déplacements scéniques, expressions faciales et corporelles organisés et financés par le «Soleil Levant». Avec ses clés en main, Laye Sankaré va à son tour, faire profiter de son expérience à d’autres jeunes talents. Cependant, il tarde à se faire un nom, tout seul…


MARIA DOMINICA T. DIEDHIOU

#Traficdemigrants #Miseenscène #Mangassi

Cet article a été ouvert 387 fois.

Publié par

Namory BARRY

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Ndiaga Ndiaye

Directeur de publication

Service commercial