mercredi 6 janvier 2021 • 24 lectures • 0 commentaires

Macky Sall : «L’heure est grave...»

Politique 1 semaine Taille

Macky Sall : «L’heure est grave...»

«(…) Je rappelle aux populations que l’heure est grave face, d’une part, au relâchement général constaté sur le respect des gestes barrières et du port correct du masque. Et, d’autre part, la recrudescence des cas communautaires, des cas sévères, des cas graves et des décès. J’ai ainsi, suite aux recommandations du corps médical, décidé de décréter l’état d’urgence sur deux régions dans un premier temps, sur l’étendue de la région de Dakar et celle de Thiès à compter de demain (ce mercredi) 6 janvier 2021.

Bien entendu, cet état d’urgence sera assorti d’un couvre-feu allant de 21 heures à 5 heures du matin dans ces deux régions qui concentrent plus de 90% des cas de Covid-19 au plan national. J’invite dès lors les membres du gouvernement à prendre, chacun à ce qui le concerne, toutes les mesures relevant de leurs secteurs afin d’assurer l’application rigoureuse de l’état d’urgence sur le territoire concerné. Dans ce contexte, je demande aux populations de se conformer aux dispositions de préventions individuelles et collectives en évitant les déplacements non essentiels, même pendant la journée, les rassemblements et autres réunions publiques et privées. En observant en permanence le respect des gestes barrières et le port obligatoire du masque dans les transports et lieux publics, notamment dans les marchés. J’indique, dans le même élan, la nécessité de veiller au renforcement permanent des contrôles sanitaires au niveau de nos frontières terrestres, maritimes et aériennes. Et je renouvelle mon soutien aux personnels de santé et demande au gouvernement de veiller à l’amélioration continue de leurs conditions de travail. Je rappelle les efforts sans précédent déployés dans le cadre de Force-Covid-19 pour renforcer les infrastructures et équipements sanitaires à l’image du nouveau Service des maladies infectieuses de l’hôpital de Fann, mais également à travers différents programmes qui ont été réalisés récemment et au cours de l’année 2020. La fonctionnalité des centres de traitement des épidémies, le service d’urgence, d’accueil et de réanimation. J’ai également ordonné qu’une stratégie nationale de vaccination soit proposée dans les meilleurs délais pour prendre en charge et en priorité la vaccination du personnel médical et des groupes cibles qui nécessitent la plus grande attention. Bien sûr que le Sénégal continue sa collaboration, dans le cadre de l’initiative Covax, avec Gavi et l’Oms. Ceci n’est pas contradictoire. Et c’est dire également, malgré cette nouvelle vague ou cette poussée épidémiologique au plan international, le Sénégal dispose de ressources humaines et matérielles, mais également financières pour agir efficacement afin de contenir la propagation de la maladie. Voilà pourquoi j’en appelle à la mobilisation générale de toutes les forces vives de la Nation qui, dans un élan solidaire, doit asseoir sa résilience face à cette pandémie. Je compte sur la collaboration et l’engagement communautaire ainsi que sur le soutien des autorités religieuses et coutumières, des élus, maires et présidents de départements, de l’ensemble des élus, des jeunes, des femmes pour accompagner le travail patriotique de nos vaillants personnels de santé et de sécurité. Je souhaite également que la riposte mène à l’échelle de la commune pour une appropriation plus adaptée et des résultats plus efficaces. Et à compter de demain (aujourd’hui) en Conseil des ministres, nous aurons en détail les mesures qui vont accompagner cette nouvelle phase dans la lutte contre le Covid-19. Mais il faut une dimension particulière pour la stratégie vaccinale au même moment que nous devons faire face aux cas graves qui sont dans nos hôpitaux.»


JULES SOULEYMANE NDIAYE  

#Covid-19 #Coronavirus #Etatd'Urgence #Couvre-feu

Cet article a été ouvert 24 fois.

Publié par

Namory BARRY

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Ndiaga Ndiaye

Directeur de publication

Service commercial