lundi 9 novembre 2020 • 1081 lectures • 0 commentaires

Des agresseurs tranchent la gorge de l'épouse du Chinois : Le film de l'horreur des Almadies

Faits-Divers 2 semaines Taille

Des agresseurs tranchent la gorge de l\'épouse du Chinois : Le film de l\'horreur des Almadies

Une deuxième agression contre un couple chinois a eu lieu aux Almadies, dans la nuit du 4 au 5 novembre. Des agresseurs, armés de pistolets et de machettes, ont tranché la gorge de l’épouse du Chinois, avant de disparaître avec 5 millions Cfa. La Division des investigations criminelles (Dic) a mis la main sur un des malfaiteurs.

Encore un cambriolage chez des citoyens chinois. Le Restaurant «La Mer Ouest» sis aux Almadies de Dakar a reçu, dans la nuit du mercredi dernier, un gang spécialisé dans le cambriolage. Alors que le personnel préparait les couverts des derniers clients aux environs d’une heure du matin, la bande fait une irruption spectaculaire sur les lieux. Au nombre de cinq, ils brandissent des machettes et une arme à feu pour tenir en respect tout le personnel. Et c’est le gardien des lieux qui reçoit en premier un coup de machette aux parties intimes. «Où se trouvent les caméras de surveillance?», lui demandent les agresseurs. «Il n’y a pas de caméras», répond-il, la voix cassée par la douleur. Aussitôt après, comme si on leur avait dessiné le plan des lieux, des membres de la bande prennent la direction de l’appartement du couple chinois, propriétaire du restaurant. Surpris en plein repos dans la chambre, le couple est resté bouche-bée. Les agresseurs sortent une arme blanche et intiment l’ordre aux Chinois de leur remettre l’argent du coffre. Par crainte d’être surpris sur les lieux, ils deviennent plus menaçants et tranchent le bras de l’épouse du Chinois. Puis, un autre agresseur lui assène deux autres coups, lui ouvrant l’avant-bras jusqu’à l’os. Pis, un des agresseurs la plaque au sol pour lui trancher la gorge. Son mari recevra de violents coups au visage avant que les agresseurs ne découvrent une liasse de 5 millions de francs Cfa. L’argent en poche, les bandits quittent la chambre tachetée de sang. Les propriétaires des restaurants environnants alertés par des clients qui ont réussi à s’enfuir, tombent sur une patrouille des éléments de la Division des investigations criminelles.


Deux agresseurs abandonnés sur les lieux


Mis au parfum du cambriolage, les policiers de la Dic se rendent immédiatement sur les lieux. Et au moment où ils immobilisent leur voiture, les agresseurs, à bord d’une rutilante voiture blanche, démarrent en trombe. Sans deux des leurs qui ne purent embarquer. L’un d’eux prend ses jambes à son cou en direction de l’hôtel des Almadies, l’autre vers le lieu de pèlerinage du Mahdi. La police réussit à mettre la main sur celui qui courait vers l’hôtel des Almadies. Identifié sous le nom de A. C, il a été reconnu formellement par le personnel du restaurant comme le donneur d’ordres, le plus violent même au cours de l’attaque. Menotté, il a été acheminé aux locaux de la Dic, avant d’être placé en garde à vue. La Dic qui est sur une bonne piste mettra certainement la main sur les quatre autres éléments de la bande en cavale.


«Je suis triste»


Trouvé sur les lieux, le propriétaire du Restaurant déclare ne pouvoir parler. «Je suis triste et fatigué. Je ne peux pas parler. Il faut me donner un peu temps, après nous allons parler de ça», confie le Chinois qui s’en est sorti avec un certificat médical de 21 jours. Quant à son épouse, le bras et la gorge tranchés, elle est en internée dans une structure hospitalière de Dakar.


Les leçons du cambriolage des Chinois de Gibraltar


Les agresseurs apprennent des failles des autres bandes et font tout pour éviter de tomber dans le piège de leurs pairs, trahis par les caméras de surveillance, après avoir fait main basse sur 76 millions de FCfa dans un magasin chinois à Gibraltar. Le samedi 25 juillet dernier, six bandits avaient assailli le magasin d’un couple chinois aux Allées du Centenaire de Dakar. Comme les agresseurs du Restaurant La Mer Ouest, ils ordonnent au couple chinois de leur remettre le coffre-fort qu’ils délestèrent de 96 millions de FCfa.


Mais, ils ignoraient que toute la scène était filmée par une caméra de surveillance, dont les images visionnées par les éléments de la Division des investigations criminelles (Dic), ont permis de retrouver les malfaiteurs.  C'est d'abord le chef de la bande, un ex flic radié pour vol et extorsion de fonds et qui opérait à visage découvert, qui est le premier à être identifié. Présentement, quatre des agresseurs de Gibraltar sont arrêtés et placés sous mandat de dépôt, les deux autres sont activement recherchés.


Mamadou SECK

#Horreur #Agression #Meurtre #Almadies #Chinois

Cet article a été ouvert 1081 fois.

Publié par

Namory BARRY

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iPhone et iPad
*Bientôt disponible sur Android

Contactez-nous !

Ndiaga Ndiaye

Directeur de publication

Service commercial