Des machettes, munitions de guerre, de la drogue dure… saisies par dévers 4 gangs démantelés par la gendarmerie

vendredi 26 novembre 2021 • 1093 lectures • 0 commentaires

Faits-Divers 1 mois Taille

Des machettes, munitions de guerre, de la drogue dure… saisies par dévers 4 gangs démantelés par la gendarmerie

PUBLICITÉ

Dans le but de couper l’herbe sous les pieds des gangs spécialisés dans le cambriolage, les agressions, le trafic de drogue… en cours à Sangalkam, Bambilor, Keur Ndiaye Lo et environs, le commandement de la gendarmerie a instruit un vaste coup de ballet sanctionné par le démantèlement de plusieurs gangs.

Accentuer la traque contre les caïds et la floraison de gangs opérant dans les secteurs de Keur Ndiaye Lo, Sangalkam, Bambilor…, c’est la mesure instruite par le haut commandement de la gendarmerie nationale pour contenir la saignée. Dans sa phase opérationnelle, l’ambition est matérialisée sur le terrain par les gendarmes de la brigade de Sangalkam, qui ont mutualisé leurs stratégies avec leurs collègues de la réputée Brigade de Recherches (B.R.) de Dakar. 
Ainsi, après avoir convenu du rayon d’action à passer au peigne fin, le commandant de la brigade de Sangalkam, l’adjudant-chef Ba et le patron de la brigade de recherches, le Major A. A. Kandji, ont convenu d’entrer en action les vendredi, samedi et dimanche dernier. Soit 3 jours de patrouille non-stop, dans ce vaste secteur qui abrite des niches interlopes tenues par des caïds qui ont migré dans la zone en provenance de Pikine, Guédiawaye, de la Forêt de Mbao… 

PUBLICITÉ


«Toupac» et une quinzaine de caïds repris de justice arrêtés
Ainsi quotidiennement, ce dispositif renforcé opérait dès la tombée de la nuit et ce, jusqu’à l’aube. Une débauche d’énergie qui a permis de venir à bout d’une quinzaine de caïds, dont certains étaient activement recherchés par les forces de police et de gendarmerie pour diverses infractions. Ces caïds composaient 4 gangs renfermant des repris de justice, à l’image du plus redouté d’entre eux, Cheikh Badiane. Ce dernier, à la tête d’un gang, est cité dans une kyrielle de vols commis la nuit, en réunion, avec usage d’armes et de moyen roulant. L’autre fait d’arme de Badiane et son gang est le cambriolage. Il a été perdu par cette opération coup de poing des gendarmes qui ont également mis le grappin sur un autre caïd notoire, Harouna Cissé, spécialisé dans le vol de bétails. Poursuivant les patrouilles, les éléments du dispositif vont venir à bout du gang à Ibrahima Sow alias Toupac, spécialisé dans les agressions et le trafic de drogues, avant d’appréhender le quatrième caïd, Gora Diouf, spécialiste des agressions commis avec violence, notamment dans les secteurs de Sangalkam et Keur Ndiaye Lo. Son arrestation en compagnie de son lieutenant à Keur Ndiaye Lo, sur le site communément appelé, «Café-Gui», a permis la saisie d’une moto utilisée pour les forfaits, plusieurs couteaux, entre autres.
A l’heure du bilan, les gendarmes de Sangalkam ont débarqué dans leur violon, une quinzaine de caïds initialement identifiés et placé sous scellé, «des coupe-coupes, couteaux, du chanvre indien en vrac et conditionné, un stock d’amphétamine, une drogue dure de synthèse, ainsi que des munitions de guerre calibre 5,56mm… Au terme de leur détention légale, ils ont été déférés, mardi dernier, au parquet de Dakar, via celui de Pikine. 
Abdoulaye DIEDHIOU      

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 1093 fois.

Publié par

Namory BARRY

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Ndiaga Ndiaye

Directeur de publication

Service commercial