Lutte avec frappe : Forza, la force tranquille

mercredi 24 novembre 2021 • 131 lectures • 0 commentaires

Sports 3 jours Taille

Lutte avec frappe : Forza, la force tranquille

PUBLICITÉ

Longtemps considéré comme le prochain «Tigre» de Fass après Gris Bordeaux, Forza dont la carrière a un peu stagné, n’a qu’un seul objectif : reprendre sa marche vers le sommet de la lutte avec frappe. Il lui faudra d’abord se venger de Pakala le 28 novembre prochain. 

A ses débuts dans l’arène, il était le jeune loup le plus redoutable, le lutteur sur qui l’écurie Fass avait placé tous ses espoirs pour son futur «Tigre» (titre du chef de fil). Son ascension bâtie sur 5 victoires en autant de sorties fut aussi fracassante que le coup d’arrêt que sa carrière a connu à la suite d’une gênante blessure au genou et d’une première défaite qui lui a d’ailleurs été infligée par Pakala, son adversaire du 28 novembre prochain. Forza sur qui nombre d’observateurs de la lutte sénégalaise n’hésitaient pas à compter pour l’accession dans le cercle restreint des Vip, s’est toutefois battu comme un tigre pour revenir. Sa victoire sur Abdou Diouf le 21 février 2018 annonçait les couleurs. Malheureusement depuis, la force tranquille de l’écurie Fass n’arrivait pas à obtenir un combat pour continuer sa monter vers le sommet. Après trois années blanches, le lutteur de Fass tient à relancer sa carrière, quitte d’abord à laver l’affront avec l’un de ses bourreaux, Pakala. Leur combat du 28 novembre prochain promet d’être aussi électrique que la première confrontation, mais aux yeux des observateurs le lutteur de Fass, plus puissant physiquement et bon techniquement, reste le grand favori.  Forza (10 combats : 8 victoires et 2 défaites) a un blason à redorer et cela doit passer par une victoire qui n’est pas promise. Mais lui dit être sûr de sa victoire. «C’est un combat qui me tient à cœur. J’accorde beaucoup d’intérêt à ce combat et je vais me donner les moyens de le gagner. On s’est affronté dans le passé, j’avais perdu contre lui, il faut que je prenne ma revanche. Je vais battre Pakala en une fraction de seconde», dit Forza. 

PUBLICITÉ


«Au-delà de la bagarre, Forza maîtrise la lutte simple»

PUBLICITÉ


Voilà qui promet un combat épique. Mais aux yeux de certains observateurs, visiblement les deux ne partent pas forcément à chances égales dans ce duel de gladiateurs. Sélectionneur adjoint de l’Equipe nationale de lutte du Sénégal, Baffa Guèe est d’avis que le lutteur de Fass-Ndakarou pourrait avoir un avantage dans cette confrontation s’il opte pour la bagarre. «Le lutteur Forza est un bagarreur. Il doit utiliser son point fort pour s’en sortir. Si j’étais l’entraîneur de Forza, je lui demanderais de tirer le combat en longueur, parce que son adversaire ne pourra pas tenir au-delà de 2 minutes», dit le professeur d’Éducation physique et sportive (Eps) au Lycée de Bassoul (Communauté rurale du Sénégal située à l'ouest du pays, dans le Sine-Saloum). Ancien pensionnaire de l’Equipe nationale de lutte du Sénégal, au-delà de sa puissance, Forza est connu pour sa maîtrise de la lutte simple. «Il a fait partie de l’Equipe nationale de lutte traditionnelle. Il a défendu les couleurs du Sénégal dans les compétitions de la Cedeao. Donc, Forza est un lutteur qui maîtrise la lutte africaine et la lutte simple sénégalaise. Comme son adversaire, Forza est également resté quelques années sans compétitions, il y a donc une forte diminution de sa capacité de performance. En plus, il a pris de l’âge, ce n’est plus le même», note Omez Diagne. Toutefois, le Directeur régional de lutte de Dakar invite le lutteur de Fass-Ndakarou à éviter de tomber dans le piège de son adversaire qui l’avait battu en 2012.
 
«Les lutteurs ont peur de lui»


Forza est un sacré protagoniste que les adversaires n’acceptent pas d’affronter à la première offre. Le lutteur de Fass-Ndakarou a vaincu plusieurs adversaires de taille, comme Abdou Diouf, An 2000, Super Étoile, Khadim Ndiaye 2, Ablaye Wade, Modou Awa, Mitrailleuse et Boy Djilor. Même s’il a enregistré deux défaites face à Jordan et Pakala, Forza reste un redoutable lutteur qui fait toujours peur. 
Ibra Mbaye, membre du staff technique de l’écurie Fass, a vu le lutteur grandir pour témoigner de ses qualités. «Forza fait partie des meilleurs lutteurs de l’arène. Il est fort, puissant et technique. Il faut oser le dire. S’il est resté tout ce temps sans combat, c’est parce que ses potentiels adversaires ont peur de lui. Il ne doit pas rester un an sans combat. Maintenant dans l’arène, les lutteurs choisissent la facilité pour accéder au sommet en évitant des adversaires comme Forza. Aujourd’hui, il est le lieutenant direct de Gris Bordeaux, ils ont les mêmes adversaires. Pourquoi des lutteurs comme Boy Niang 2, Ama Baldé ou Lac 2 ne veulent pas affronter Forza», s’interroge le membre du staff technique de l’écurie Fass. Selon lui, techniquement, Forza a beaucoup d’avantages, parce qu’il est plus fort physiquement. 
JULES SOULEYMANE NDIAYE

Cet article a été ouvert 131 fois.

Publié par

Namory BARRY

admin

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Ndiaga Ndiaye

Directeur de publication

Service commercial